Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 décembre 2013 6 21 /12 /décembre /2013 22:30

Source : Reporters sans Frontières 20/12/13

 

 

Reporters sans frontières s’inquiète du harcèlement dissimulé auquel se livre le pouvoir bélarusse contre les médias critiques. Le 18 décembre 2013, les autorités de Slonim (ouest du pays), ont enjoint au personnel de la rédaction de l’hebdomadaire indépendant Gazeta Slonimskaïa de quitter ses locaux avant le 1er janvier 2014, alléguant la non-conformité du bâtiment aux normes anti-incendie.

« Bien qu’apparemment liée à des questions de sécurité, l’expulsion de Gazeta Slonimskaïa de ses bureaux éveille de forts soupçons. Le Bélarus est un Etat où sévit une persécution permanente contre les médias indépendants. Nous craignons que derrière cette injonction se cache une volonté d’étouffer la voix d’un des rares journaux locaux réputé pour son indépendance d’opinion. Nous appelons les autorités bélarusses à la transparence et au respect de la liberté de l’information », a déclaré Reporters sans frontières.

Le rédacteur en chef du journal, Viktar Vladashchuk, est convaincu que cette expulsion n’est que la dernière en date des manœuvres gouvernementales visant à réprimer les médias critiques. La rédaction de Gazeta Slonimskaïa travaille depuis 2008 dans un deux-pièces qu’elle loue à la société privée Partner Slonim. Même s’il exprime sa confiance en l’avenir du journal, le rédacteur en chef souligne l’urgence pour son équipe de trouver de nouveaux locaux afin d’éviter toute interruption du tirage.

« Je sais que l’administration locale a tenté à maintes reprises de convaincre le propriétaire de nous mettre à la rue, déclare Viktar Vladashchuk. Mais ce dernier s’y est toujours refusé. En octobre, les autorités ont envoyé les pompiers contrôler les locaux. Suite à une longue inspection qui s’est conclue en novembre, ceux-ci ont donné l’instruction d’évacuer le deuxième étage [où se trouve la rédaction du journal]. »

Un cadre de Partner Slonim a confirmé à Reporters sans frontières que les pompiers avaient interdit à la compagnie de louer le deuxième étage du bâtiment car la structure ne serait, paraît-il, pas conforme avec les normes anti-incendie en vigueur. Il a cependant précisé que cette disposition ne visait pas spécifiquement Gazeta Slonimskaïa, mais également tous les autres locataires du deuxième étage.

D’après Viktar Vladashchuk, depuis sa fondation en 1997, Gazeta Slonimskaïa a toujours été perçue par les autorités comme la voix de l’opposition. « Nous avons toujours fait notre travail [...] en écrivant sur de simples citoyens bélarusses, sur l’habitant de Slonim moyen. Depuis notre tout premier numéro, les autorités locales se sont montrées mécontentes de notre couverture », témoigne-t-il à Reporters sans frontières.

Hebdomadaire local tiré à un peu plus de 6 000 exemplaires, Gazeta Slonimskaïa a été exclu du système d’abonnement et de distribution d’Etat en 2006. Il a néanmoins réussi à survivre en établissant son propre réseau.

Le Bélarus occupe la 157e place sur 179 dans le classement mondial 2013 de la liberté de la presse, établi par Reporters sans frontières.

Biélorussie : un média expulsé de ses locaux pour "raisons de sécurité"

Partager cet article

Repost 0
Published by bielorussie - dans Opposition
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Actualité de Biélorussie
  • Actualité de Biélorussie
  • : Jeune passionné par l'Europe de l'Est, je prends le temps de réunir l'essentiel de l'actu francophone sur la Biélorussie. L'objectif éviter que ce pays reste "un trou noir informationnel"...
  • Contact

Recherche

Catégories

devenir contributeur du blog ? Inscrivez-vous !

rendez-vous à la rubrique contact