Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2014 6 27 /09 /septembre /2014 14:25

Source : Reporters sans frontières 26/09/14

 

 

Les autorités bélaruses continuent de museler la presse indépendante en brandissant des obligations d’accréditation pour les journalistes travaillant avec des médias à l’étranger. Ces derniers sont également dans le viseur de Minsk.

 

Le 25 septembre 2014, Marina Malchava a été condamné à payer une amende de 357 euros par le juge de la ville de Babruisk, dans la région de Moguil. Le reportage de la journaliste sur l’ONG soutenant les enfants atteints par le cancer a été diffusé sur Belsat TV, une chaîne critique, basée en Pologne. Sa condamnation s’inscrit dans la vague de répressions, de plus en plus sévèrement. qui frappe les journalistes. Trois autres journalistes, Aleksandr Dzianisov, Andreï Malieshka et Alec Zaleouski, se sont vu infliger une amende pour leur coopération avec Belsat TV faute de ne pas avoir l’accréditation nécessaire, accordée par le gouvernement. Viktor Porfionenko, journaliste de la Radio Racyja, basée en Pologne, s’est fait, quant à lui, refuser son accréditation pour la septième fois le 24 septembre 2014.

Outre les amendes et les refus d’accréditation, d’autres méthodes sont mises en places par les autorités pour empêcher les journalistes de travailler pour les médias indépendants à l’étranger. Le 24 septembre 2014, l’appartement d’Ales Bourakov et celui de ses parents, situés dans la ville de Moguilev (Est), ont été perquisitionnés. La police a saisi les ordinateurs, les tours d’ordinateurs et des clés USB saisis. Selon les autorités, le journaliste aurait soumis des contributions à la Deutsche Welle sans l’accréditation. Ales Bourakov a déposé une plainte contre l’intervention de la police auprès du ministère des Affaires étrangères, du procureur et du comité exécutif de la région de Moguil. Il demande la poursuite des responsables de la perquisition la jugeant injustifiée, et la garantie que le matériel recueilli par les policiers n’aura pas de force juridique et ne pourra pas servir d’appui pour sa propre inculpation par la suite.

Ces journalistes se font accuser de violation de l’article 22.9 du code d’infraction civile relatif à “la création et la dissémination illégale de production médiatique”. Or, la problématique de l’accrédiation ne rélève en aucun cas de l’article 22.9. « Faire le rapprochement entre l’illégale création et diffusion de l’information (art.22.9) et le travail des journalistes sans accréditation, relève d’utilisation abusive de cet article par les autorités bélarusses, » note l’Association bélarusses des journalistes.

Dunja Mijatovich, la représentante de l’OSCE pour la liberté des médias, en visite au Belarus entre le 15 et 17 septembre 2014, a exigé l’abolition de l’accréditation obligatoire pour les journalistes, argumentant que la liberté de la presse en serait renforcée.

Le gouvernement bélarus étouffe systématiquement les quelques voix critiques restant dans le pays. Aujourd’hui, il se lance dans une attaque contre les médias à l’étranger et contre les journalistes obligés de publier dans les médias étrangers sans accréditation, faute d’en avoir reçu une officiellement. La stratégie de ce régime est évidente : créer les conditions pour que le journalisme indépendant disparaisse de lui-même”, s’indigne Johann Bihr, responsable du bureau Europe de l’Est et Asie centrale de Reporters sans frontières.

Les autorités bélarusses s’en prennent également directement à des médias basés à l’étranger, notamment à la chaîne télévision Belsat TV, basée en Pologne.

Le 4 septembre 2014, la chaîne bélarusse Belsat TV, basée en Pologne, s’est fait accuser d’utiliser un nom déjà existant, celui de BELSATplus, par cette compagnie de vente de câbles et d’autres matériels audiovisuels. La cour n’a pas donné raison au plaignant, faute de preuve. Créée en 2003 sous le nom de “Hi-Tech Market”, cette compagnie a soudainement changé de nom pour BELSATplus en 2006, un mois après la création de la chaîne télévision Belsat TV en Pologne qui a pour vocation de traiter de l’actualité au Belarus, en Europe et dans le reste du monde de manière indépendante. Belsat TV a demandé à plusieurs reprises l’enregistrement de sa section locale à Minsk, une requête systèmatiquement réfusée par le gouvernement bélarus.

Le Bélarus occupe la 157e place sur 179 dans le Classement mondial 2014 de la liberté de la presse, établi par Reporters sans frontières

 

journaliste en Biélorussie, un métier à part...

journaliste en Biélorussie, un métier à part...

Partager cet article

Repost 0
Published by bielorussie - dans Société Justice
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Actualité de Biélorussie
  • Actualité de Biélorussie
  • : Jeune passionné par l'Europe de l'Est, je prends le temps de réunir l'essentiel de l'actu francophone sur la Biélorussie. L'objectif éviter que ce pays reste "un trou noir informationnel"...
  • Contact

Recherche

Catégories

devenir contributeur du blog ? Inscrivez-vous !

rendez-vous à la rubrique contact