Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2014 6 22 /11 /novembre /2014 14:13

Source : Reporters sans frontières 18/11/14

 

 

La pression s’accentue sur les journalistes bélarusses collaborant avec des médias critiques basés à l’étranger : amendes, avertissements, perquisitions... A un an de la prochaine élection présidentielle au Bélarus, jusqu’où ira cette nouvelle campagne d’intimidation ?

 

Reporters sans frontières dénonce le harcèlement croissant des journalistes travaillant pour des médias basés à l’étranger. Depuis 2009, ils ne peuvent officiellement travailler sans une accréditation délivrée par le ministère des Affaires étrangères. Mais dans les faits, les autorités rejettent systématiquement les demandes d’accréditation des médias indépendants, poussant les journalistes à travailler dans l’illégalité. Ces derniers deviennent des proies faciles pour la justice, qui multiplie les poursuites pour “production illégale de contenu médiatique” (article 22.9 du Code des infractions administratives).

Le 13 novembre 2014, la police a informé Ales Zaleouski qu’il était poursuivi pour avoir réalisé un reportage sur des faits de corruption pour la chaîne Belsat TV, basée en Pologne. Le journaliste avait déjà été condamné en mai dernier, pour des faits similaires, à une amende de 4,5 millions de roubles bélarusses (330 euros).

Le 13 novembre également, deux policiers sont venus interroger Andreï Myalechka à son domicile de Hrodna (Ouest) au sujet d’une interview réalisée un mois plus tôt pour Radio Racyja, elle aussi basée en Pologne. Les policiers ont prévenu le journaliste qu’il allait être inculpé pour “production illégale de contenu médiatique”, car il travaillait sans accréditation. Ce sera son troisième procès en moins de six mois : il a été condamné à une amende de 4,5 millions de roubles (330 euros) en juin et à 5,25 millions de roubles (394 euros) en octobre, pour le même motif.

Andreï Myalechka a déclaré à Reporters sans frontières que rien ne pourrait l’empêcher de faire son travail. “Mais les démarches en justice, les recours et la paperasse me prennent beaucoup de temps et me déconcentrent. En outre, de nombreuses sources hésitent aujourd’hui à me parler.” Le journaliste se dit aussi étroitement surveillé.

Le 13 novembre toujours, l’inspection fiscale de Mahilyou a demandé à Ales Bourakou des précisions quant aux revenus perçus de sources étrangères entre 2010 et 2013. Le journaliste assure avoir déjà fait toutes les déclarations nécessaires et dénonce une nouvelle forme de pression. Le 8 octobre, il avait été condamné à une amende de 6 millions de roubles (446 euros) pour un article publié sur le site de la radio publique allemande Deutsche Welle.

Les collaborateurs de Belsat TV, Maryna Malchanava et Alyaksandr Dzianisau, avaient eux aussi été condamnés à des amendes, respectivement en septembre et en avril. En outre, pas moins de six journalistes freelance ont reçu des avertissements cette année parce qu’ils travaillaient sans accréditation.

Le 23 octobre, le gouvernement bélarusse a officiellement rejeté l’appel lancé un mois plus tôt par l’Association bélarusse des journalistes (BAJ), partenaire de Reporters sans frontières, qui lui demandait de mettre un terme à la persécution des journalistes indépendants et à mettre la loi sur les médias en conformité avec les traités internationaux ratifiés par le Bélarus.

La pression des autorités biélorusses est croissante envers les journalistes à l'approche de l'élection présidentielle

La pression des autorités biélorusses est croissante envers les journalistes à l'approche de l'élection présidentielle

Partager cet article

Repost 0
Published by bielorussie - dans Politique
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Actualité de Biélorussie
  • Actualité de Biélorussie
  • : Jeune passionné par l'Europe de l'Est, je prends le temps de réunir l'essentiel de l'actu francophone sur la Biélorussie. L'objectif éviter que ce pays reste "un trou noir informationnel"...
  • Contact

Recherche

Catégories

devenir contributeur du blog ? Inscrivez-vous !

rendez-vous à la rubrique contact