Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2016 3 06 /01 /janvier /2016 20:40

Source :CitizenKane.fr 24/12/15

 

 

Meir Dagan, ancien directeur du Mossad, a bénéficié d’une greffe du foie réalisée en Biélorussie, alliée et fournisseur de l’Iran en technologie de guidage des missile sol-sol de conception Russe.

 

 

Meir Dagan, le plus virulent des opposants au projet de frappe militaire israélienne contre l’Iran dans la communauté du renseignement, a choisi de recevoir une transplantation hépatique sous l’hospitalité bienveillante du Président du Bélarus, Alexandre Loukachenko, qui a révélé à la presse israélienne que « les Etats-Unis, l’Allemagne et la Suède auraient refusé d’opérer le patient après qu’ils ont appris la profession naguère exercée par le patron du Mossad ».

En réalité, il n’en est rien : le choix du Belarus procède de la pénurie d’organes compatibles et de la détérioration de l’état de santé du malade, dans le contexte d’une législation bio-éthique inflexible retardant la transplantation salutaire.

Des règles éthiques et religieuses, en effet, soumettent la transplantation d’organes à un interminable labyrinthe de marathons administratifs en Israël, si bien que l’ex-patron du mossad, lui-même, n’a eu d’autre choix que de préférer le centre de transplantation hépatique Bélorus pour sauver sa vie : Âgé de 67 ans, le patient le mieux renseigné d’Israël n’est plus éligible à la transplantation hépatique sur le sol hébreu où la loi fixe la limite d’âge à 65 ans.

La question juridique de l’état de mort clinique autorisant le prélèvement d’organe sain, fait débat en Europe, aux USA et en Israël selon que le législateur s’attache à considérer la mort cérébrale (comme c’est le cas en Suisse, par exemple) ou l’arrêt complet des fonctions vitales (comme c’est le cas en Israël) ; question qui n’est pas sans incidence sur la viabilité des organes transplantés ni sur le taux de survie des patients.

Tel n’est pas le cas en Biélorussie où un tourisme médical décomplexé bat son plein, car les critères du consentement du donneur y sont infiniment plus flexibles et les contraintes liées à la bio-éthique inexistantes.

L’Etat Islamique, quant à lui, a franchi toutes barrières morales de la bio-éthique en promulguant les « Fatwas 61-62 et 64-68 » qui autorisent ses ouailles à prélever les organes des captifs in vivo, à leurs corps défendant, dussent-ils en périr, pour alimenter le trafic humain d’organes du Califat. Ce cas d’application innovant de la Sharia au califat, se situe dans le droit fil de la jurisprudence sunnite antérieure (Ecoles Shafi’i et Hanbali du 9ème siècle) autorisant la consommation de la chair de l’infidèle en cas de nécessité. (cf : source ISIL Committee Research and Fatwas, 31 janvier 2015, reproduit in fine, Fatwa 68 2-b « Organes dont le prélèvement entraîne la mort du captif : le prélèvement de ce type d’organe n’est pas non plus prohibé serait-il fatal au captif : Une école de l’islam a permis, si nécessaire de tuer les apostats pour se nourrir de leur chair » ).

Ainsi, en Europe, des compagnies d’assurance-vie félicitent-elles les souscripteurs qui s’enregistrent comme donneurs ignorant probablement que leurs organes seront cédés, 200.000 euros pour un foie, 60.000 euros pour un rein à l’appui des mentions du consentement stipulées : le contrat d’assurance-vie scellant, à cet égard, un invisible contrat de mutation gracieuse des organes du vertueux défunt à la bonne fortune d’un patient mieux informé, à l’instar de l’ex-patron du Mossad, (qui n’aurait assurément pas connu le même sort en Syrie).

Véritable course contre la montre et l’éthique, le profitable business de la transplantation hépatique et rénale sauve de nombreuses vies d’une mort probable, enrichit plus certainement encore les compagnies d’assurance-vie et l’Etat Islamique, à coup sûr.

Meir Dagan

Meir Dagan

Partager cet article

Repost 0
Published by bielorussie - dans Militaire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Actualité de Biélorussie
  • Actualité de Biélorussie
  • : Jeune passionné par l'Europe de l'Est, je prends le temps de réunir l'essentiel de l'actu francophone sur la Biélorussie. L'objectif éviter que ce pays reste "un trou noir informationnel"...
  • Contact

Recherche

Catégories

devenir contributeur du blog ? Inscrivez-vous !

rendez-vous à la rubrique contact