Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 14:44

Source : Courrier de Russie 05/12/12

 

Depuis le 1er décembre, en Biélorussie, une nouvelle loi interdit aux ouvriers des entreprises de transformation du bois de démissionner – ce qui aurait pour but de permettre d’accélérer et de terminer l’interminable processus de modernisation du secteur forestier.


Alexander_Lukashenko_by_Rommel13.jpg« Il sera strictement interdit de démissionner tant que la modernisation des entreprises de transformation du bois ne sera pas terminée. Les ouvriers n’iront nulle part sans l’aval de leur patron. S’il vous laisse partir, partez. Autrement, remettez-vous au travail. Cette interdiction aura force de loi dès le 1er décembre 2012 », a déclaré le président biélorusse, Alexandre Loukachenko, dans l’usine de Borisov, à quelques kilomètres de Minsk.

Les ouvriers dont la démission aura été rejetée auront le droit d’en informer leur gouverneur. « La décision finale reviendra alors aux chefs des oblasts (région ndlr) », affirme Alexandre Loukachenko.

Les syndicats tentent d’apporter une explication valable à cette loi rigoureuse : ils expliquent ainsi que dans les entreprises de transformation du bois, les conditions de travail sont extrêmes et les salaires relativement bas (près de 230 euros par mois, un montant inférieur à la moyenne nationale). « Plus on se rapproche de Minsk, plus la situation se détériore et plus les démissions se multiplient. La modernisation est toujours un moment difficile à passer : les gens refusent de travailler pour un tel salaire », ajoute un membre du syndicat de l’usine de Borisov.

Guennadiï Fedynitch, directeur d’un syndicat biélorusse indépendant, voit cette nouveauté d’un mauvais œil. « Tout est possible en Biélorussie. Il va sans dire que cette interdiction sort du cadre de la loi. On se croirait en temps de guerre, quand les ouvriers ne peuvent pas jeter l’éponge. Il faudrait augmenter les salaires ne serait-ce qu’à 610 euros pour que les chômeurs se pressent au portillon. Il faudrait aussi procéder à une véritable modernisation des entreprises. A l’heure actuelle, les patrons limitent les salaires et réduisent leurs employés à l’esclavage. Cela se terminera mal », regrette-t-il. 

Le programme de modernisation du secteur forestier a été lancé en 2007 par le ministère de l’économie forestière biélorusse afin d’accroître la production des huit entreprises de transformation du bois actives dans le pays. Elles étaient censées atteindre les résultats escomptés en 2009 déjà, mais à l’heure actuelle seul un site, celui d’Ivatsevitchi, non loin de Brest, s’avère rentable. Au total, près de 10 000 ouvriers sont visés par cette nouvelle loi.

Partager cet article

Repost 0
Published by bielorussie - dans économie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Actualité de Biélorussie
  • Actualité de Biélorussie
  • : Jeune passionné par l'Europe de l'Est, je prends le temps de réunir l'essentiel de l'actu francophone sur la Biélorussie. L'objectif éviter que ce pays reste "un trou noir informationnel"...
  • Contact

Recherche

Catégories

devenir contributeur du blog ? Inscrivez-vous !

rendez-vous à la rubrique contact