Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 11:47

 


 

 

 

Sur le banc des accusés, deux jeunes prévenus dans une cage aux barreaux de fer risquent la peine de mort dans le dernier pays européen à l'appliquer. Ils ont jugés depuis le 15 septembre pour l'attentat qui a fait 15 morts, 200 blessés dans le métro en avril. Dmitri Konovalov et Vladislav Kovalev, âgés tous deux de 25 ans, sont jugés respectivement pour terrorisme et complicité de terrorisme par la Cour suprême du Bélarus. L'enquête officielle révèle qu'ils auraient agis seuls mais leurs motivations restent inconnues. Ils sont également jugés pour les deux explosions à Minsk en 2008 et celle de Vitebsk de 2005.

Certaines victimes exigent des indemnités supérieures aux 1000 euros qu'elles ont reçu pour se soigner.

Le président de Biélorussie avait affirmé dans un premier temps que ces attentats étaient l'aboutissement d'une « démocratie excessive » et « nauséabonde ».

 

Repost 0
Published by bielorussie - dans Justice
commenter cet article
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 11:41

Dzmitry Bandarenka : Membre de l'association biélorusse des journalistes, il est l'un des cofondateurs de la Charte 97. 

prix-sakharov.jpgLe mouvement de la « Charte » s’inspire de l’organisation créée en Tchécoslovaquie, « Charte 77 », qui militait pour la défense des droits de l’Homme lorsque le pays était sous domination soviétique.  Cette organisation défend une initiative en faveur de la démocratie, et coordonne une campagne en faveur de l'adhésion de la Biélorussie à l'Union européenne. Actuellement, Dzmitry Bandarenka est détenu, car opposant à la politique du président Loukachenko. Il a été nominé par le groupe des parlementaires Conservateurs et réformateurs.

Dr Izzeldin Abuelaish : Gynécologue palestinien, Boris Pahor : écrivain slovène, La Communauté de la paix de San José de Apartadó : mouvement colombien, et Le Printemps arabe figurent parmi les autres nommés.


Repost 0
Published by bielorussie - dans Politique
commenter cet article
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 11:39

Le président Alexandre Loukachenko a décidé de gracier onze personnes emprisonnées suite aux manifestations de contestation de sa réélection. Arrêtées le 19 décembre 2010, la nouvelle de leur future libération a été annoncée le 14 septembre. Parmi les onze, figure le nom du fils d'un journaliste connu au Bélarus, Alexandre Klaskovski, et du porte-parole de l'ancien candidat d'opposition à la présidence Andreï Sannikov.

Trois anciens candidats à la présidentielle Dmitri Ouss, Andreï Sannikov, Nikolaï Statkevitch, restent quant à eux toujours emprisonnés. Même sort pour Dmitri Bondarenko, le chef d'état-major électoral de ce dernier, ainsi que les leaders du Front de la jeunesse Zmiter Dachkevitch et Edouard Lobov.

Ces grâces n'arrivent pas maintenant par hasard. Le pays traverse une grave crise économique et que le FMI conditionne le versement d'un prêt à des réformes démocratiques ainsi qu'à la libération d'opposants. Pour ne pas perdre la face, le président biélorusse attaque. Il accuse l'Occident d'étrangler économiquement son pays mais accepte de se servir des prisonniers politiques comme monnaie d'échanges. D'un autre côté, il fait les yeux doux à l'Union-Européenne en promettant la libération de tous les prisonniers politiques pour fin octobre et l'ouverture d'un dialogue avec l'opposition.

Repost 0
Published by bielorussie - dans Justice
commenter cet article
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 11:36

Source : le figaro et AFP

DSCF0943Le cours du rouble bélarusse s'est effondré mercredi à 8600 roubles contre 5347 roubles pour un dollar après une nouvelle dévaluation de la monnaie de cette ancienne république soviétique confrontée à une grave crise économique.

Le cours du rouble s'est par ailleurs établi à 12.100 roubles pour un euro, contre 7.281,01 roubles, a indiqué le vice-président de la banque centrale bélarusse Taras Nadolnyi.

Repost 0
Published by bielorussie - dans économie
commenter cet article
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 11:31

Le ministère des affaires étrangères biélorusse affirme qu'il n'y a aucun citoyen de son pays en Libye actuellement. Il ne vient pas de faire cette déclaration par hasard, car la Biélorussie est connue pour renfermer de nombreux mercenaires vendant leurs services aux plus offrants.

mercenaires.jpgPetit rappel, le 06 novembre 2004, deux avions de la Côte d'Ivoire ont attaqué les forces françaises sur place faisant 10 morts dont 9 français. Une enquête de l'émission « Pièces à conviction » a révélé deux années plus tard que les pilotes étaient des mercenaires biélorusses. D'ailleurs, ils ont tranquillement repris le chemin de Minsk sans être inquiété par la justice, au grand dam des familles de victimes.
Alors cette fois, le pays prend les devants et son porte-parole Andrei Savinysh a indiqué que le ministère des affaires étrangères était sûr qu'il n'y avait « aucun citoyen biélorusse munis d'armes en Libye. »

Cependant, ce n'est pas tout à fait l'avis des nouveaux maîtres de Tripoli. Les forces du Conseil National de Transition (CNT) prétendent que des snipers biélorusses combattent au côté des soldats de Mouammar Kadhafi.
Abdel Majid Ibrahim, chef militaire du CNT, affirme que les informations de ses services de renseignements lui apprennent qu'il y a bien des biélorusses, ukrainiens et autres européens employés comme mercenaires. Ces groupes de snipers auraient été invités en Libye par l'ancien dirigeant libyen avant qu'il ne perde le contrôle du pays.

Repost 0
Published by bielorussie - dans Militaire
commenter cet article
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 11:18

VARSOVIE, 6 septembre - Source : RIA Novosti

Le premier ministre polonais Donald Tusk a promis son soutien aux opposants biélorusses qu'il a reçus mardi à Varsovie, rapporte le correspondant de RIA Novosti sur place.donald-tusk.jpg
"Nous les épaulerons pour mener le dialogue conformément aux normes démocratiques et non sous le diktat du président biélorusse Alexandre Loukachenko", a déclaré devant les journalistes M.Tusk.

Et d'ajouter que pratiquement tous les leaders de l'opposition biélorusse étaient arrivés dans la capitale polonaise, y compris ceux qui venaient de sortir de prison.
Par ailleurs, le chef du gouvernement polonais a indiqué qu'il n'y aurait pas d'aide financière de Varsovie à Minsk avant des changements en Biélorussie.
Auparavant, le chef de la diplomatie polonaise Radosław Sikorski avait déclaré que l'Europe ne pourrait soutenir financièrement la Biélorussie qu'après des élections honnêtes et libres dans ce pays.

Le 19 décembre 2010, l'opposition biélorusse a organisé une manifestation non autorisée contre la réélection du président sortant Alexandre Loukachenko, au pouvoir depuis près de 17 ans. Les manifestants ont essayé de prendre à l'assaut le siège du gouvernement. La police a interpellé plus de 600 personnes dont la plupart se sont vu infliger des peines administratives. 27 opposants, dont des ex-candidats à la présidence, ont été jugés et condamnés, y compris 22 à des peines de prison ferme.

Plusieurs pays, dont la Pologne, ont condamné l'action des autorités biélorusses.

 

link-> article original

Repost 0
Published by bielorussie - dans Politique
commenter cet article

Présentation

  • : Actualité de Biélorussie
  • Actualité de Biélorussie
  • : Jeune passionné par l'Europe de l'Est, je prends le temps de réunir l'essentiel de l'actu francophone sur la Biélorussie. L'objectif éviter que ce pays reste "un trou noir informationnel"...
  • Contact

Recherche

Catégories

devenir contributeur du blog ? Inscrivez-vous !

rendez-vous à la rubrique contact