Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2013 4 12 /09 /septembre /2013 14:09

Source : LaLibre.be 11/09/13

 

Le milliardaire russe Souleïman Kerimov, premier actionnaire d'Uralkali, est en discussion pour céder sa participation dans le but de détendre les relations avec le Belarus, où est détenu le patron du groupe russe d'engrais depuis fin août, rapporte mercredi le Wall Street Journal.

"Si vendre sa participation permet de le libérer (Vladislav Baumgertner, ndlr), il est prêt à le faire", a déclaré au quotidien financier une source proche du dossier non identifiée.

La fondation de M. Kerimov détient 21,7% d'Uralkali, qui a rompu le 30 juillet ses liens commerciaux avec son partenaire bélarusse Belaruskali et s'est retiré de leur société commune BPC par laquelle ils effectuaient leurs exportations.

Parmi les acquéreurs potentiels, il y a des magnats russes et des groupes du secteur telle l'entreprise minière russe Norilsk Nickel, ont indiqué au WSJ des "sources proches du dossier".

Contactée par l'AFP, Norilsk Nickel a assuré que cette information était "fausse".

Un accord valoriserait la part de M. Kerimov à un peu plus de 4 milliards de dollars et pourrait intervenir au plus tôt à la fin du mois, écrit le journal newyorkais.

Mais une autre alternative est possible, ajoute une autre source citée par le WSJ : M. Kerimov pourrait tout simplement être tenu à distance des affaires du groupe sans avoir à vendre ses parts.

Contacté par l'AFP, Uralkali, premier producteur mondial de potasse, minerai à la base des engrais agricoles, n'a pas souhaité faire de commentaire. Le groupe a vu son bénéfice net plonger au premier semestre sur un an à 397 millions de dollars.

Fin août, le Bélarus avait arrêté à l'aéroport de Minsk Vladislav Baumgertner, directeur général d'Uralkali, après son entretien avec le Premier ministre bélarusse consacré au divorce au sein de BPC.

Détenu pour l'instant pour deux mois, Vladislav Baumgertner est accusé d'avoir profité de sa position de directeur du conseil de surveillance de BPC pour avoir non seulement servi les intérêts d'Uralkali mais aussi empoché personnellement plus de 100 millions de dollars. Il risque jusqu'à dix ans de prison.

Souleïman Kerimov, un homme réputé proche du président russe Vladimir Poutine dont la fortune est estimée par Forbes à sept milliards de dollars, fait face aux mêmes accusations et encourt aussi la même peine.

 

Article précédent sur le même sujet

Potasse: le milliardaire russe Kerimov en discussion pour céder sa participation dans Uralkali

Partager cet article

Repost 0
Published by bielorussie - dans économie
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Actualité de Biélorussie
  • Actualité de Biélorussie
  • : Jeune passionné par l'Europe de l'Est, je prends le temps de réunir l'essentiel de l'actu francophone sur la Biélorussie. L'objectif éviter que ce pays reste "un trou noir informationnel"...
  • Contact

Recherche

Catégories

devenir contributeur du blog ? Inscrivez-vous !

rendez-vous à la rubrique contact