Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 22:40

Source : Charter97 28/02/13

 

standart & poorsLa Biélorussie ne sera pas en mesure de rétablir rapidement le niveau économique d'avant la crise de la notation de préserver les déséquilibres internes de l'économie et un contexte externe défavorable.

C'est ce qu'a déclaré un éminent analyste de Standard & Poor Sergey Voronenko écrit «Interfax» .

"La note souveraine de la République du Bélarus de Février 2011 à Février 2012 a été abaissée de deux crans de « B + » à « B-».

La dégradation sera beaucoup plus longue, on ne peut pas s'attendre à un rebond rapide, parce que la situation a un impact négatif sur les économies des autres pays, "- dit Voronenko, parlant jeudi à Minsk lors de la conférence internationale "Le marché des capitaux de la République du Bélarus".

Par conséquent Voronenko a précisé que dans un avenir proche on ne doit pas s'attendre à un changement de la note souveraine du pays.

Pendant ce temps, il a souligné que la note du Bélarus n'a pas été placé dans la zone de spéculation «C», et donc "à l'heure actuelle, nous ne prévoyons pas que l'une des banques biélorusses soit au seuil de défaut car il y a le soutien de l'Etat. Cela peut continuer, au moins en monnaie locale, sachant que les institutions financières russes vont soutenir leurs banques qui opèrent en Biélorussie - comme nous l'avons vu en 2011-2012 ".

Parlant de la situation macro-économique en Biélorussie en 2013, Voronenko a noté que "la situation de fond dans l'économie du pays pour 2013 sera similaire à la situation de la seconde moitié de 2012. C'est à dire une situation qui reste défavorable du point de vue de l'environnement extérieur, une croissance économique stimulée que par la demande intérieure". À cet égard, "si nous ne pouvons conclure que le gouvernement a atteint une stabilité fragile qu'elle a soutenue." En outre, l'expert de S & P a déclaré que la force excessive des autorités biélorusses pour atteindre les objectifs de croissance avec ses paramètres économiques peuvent  tuer la stabilité obtenue. Toutefois, il a rappelé que l'agence maintient une perspective "stable" sur la note souveraine du Bélarus, "c'est, nous supposons que le gouvernement mettra en œuvre des restrictions raisonnables sur la stimulation de la demande intérieure."

Pour anticiper la situation dans le secteur bancaire de la Biélorussie en 2013, Voronenko a déclaré que "c'est l'année de grandes opportunités pour les acteurs étrangers - certains d'entre eux vont profiter de la situation et doivent s'attendre à une redistribution des actifs bancaires dans le marché biélorusse pour le bénéfice des capitaux étrangers, en premier lieu -. la Russie"

Repost 0
Published by bielorussie - dans économie
commenter cet article
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 19:29

Source : charter97 01/03/13

 

20130301_rub_t.jpgA partir d'aujourd'hui, 1er mars  la circulation cesse pour les billets de 10 et 20 roubles pour tous les types de paiements.

Il est rapporté par le service de presse de la Banque nationale du Bélarus.

Du 1er Mars au 30 Septembre 2013, ces billets peuvent être échangés pour un montant qui est un multiple de 50 roubles, auprès des bureaux de la Banque nationale et toutes les autres banques du pays. Mais à partir de 1er Octobre 2013 et jusqu'au 31 Mars 2014 cela sera uniquement dans les bureaux de la Banque nationale.

 

Ce retrait fait suite entre autre à l'inflation record de 109% qu'a connu le pays en 2011. Depuis ces petites coupures sont devenues pratiquement sans valeur et sans utilité.

Repost 0
Published by bielorussie - dans économie
commenter cet article
28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 19:48

Source : La Voix de la Russie 27/02/13

 

IMG_3879.JPG 

Les billets en dollars, la monnaie de réserve internationale, son menacés par un champignon invisible, rapporte le quotidien parlementaire du pays Narodnaïa Gazeta.

Le journal met en garde la population contre la conservation des dollars en espèces, car une fois qu’ils sont endommagés par le champignon, ils risquent de perdre leur valeur nominale.

Narodnaïa Gazeta précise que contrairement au dollar américain, les roubles biélorusses ou les euros ne sont pas sensibles à ce champignon, car ces billets sont fabriqués avec d’autres technologies.

 

Il convient de rappeler qu'après la crise économique qu'a connu le pays en 2010 avec une inflation de 108% sur un an, les devises étrangères sont devenues une valeur refuge dans le pays. A Minsk d'ailleurs de nombreux distributeurs de billets permettent de retirer directement des dollars ou euros. Convertir son salaire en dollars ou en euros dès qu'il est viré sur son compte bancaire permet de se garantir un pouvoir d'achat constant. Une habitude prise au détriment de la monnaie nationale. Alors la mise en garde des autorités au sujet de ce champignon tend à vouloir redonner confiance envers le rouble biélorusse tout en descréditant la monnaie américaine et européenne.

 

Photo et 2e § : M.B

Repost 0
Published by bielorussie - dans économie
commenter cet article
8 février 2013 5 08 /02 /février /2013 19:42

Source : le Figaro 07/02/13

 

196175056Depuis lundi, les responsables économiques du pays font le tour des capitales européennes pour lever de l'argent frais afin de financer la dette externe. Une opération délicate politiquement.

 

C'est en parias de l'Union européenne que des officiels biélorusses font depuis le début de la semaine, en catimini, la tournée de plusieurs places financières occidentales, en quête d'argent frais. De Londres à Genève, en passant par Zurich, les responsables de ce petit pays, doté du régime le plus autoritaire de tout le continent européen, tentent de persuader les investisseurs européens de souscrire à plus de 500 millions dollars d'euro-obligations. «Si le road show est positif, nous émettrons des obligations», avait déjà annoncé de longue date, la présidente de la Banque centrale, Nadejda Ermakova. Le seul moyen pour la Biélorussie de solder sa dette externe et d'honorer ses créanciers.

En 2013, Minsk doit rembourser 3 milliards de dollars à ces derniers, dont la Russie - à travers le Fonds eurasiatique - et le FMI arrivent en tête. Moscou a promis de prolonger son aide dans les prochains mois, mais le Fonds, excédé par l'insuffisance de réformes structurelles, a préféré s'abstenir. Dans ce contexte, «il est logique que la Biélorussie sorte sur le marché de la dette», justifie Artem Birioukov, économiste à HSBC. D'ailleurs, à l'automne dernier, Minsk avait déjà fait de même sur les places financières asiatiques. Si l'équation économique est simple, l'affaire européenne, en revanche, devrait être plus compliquée.

Acheter la paix sociale

La Biélorussie du président Alexandre Loukachenko, qui a expédié des dizaines d'opposants en prison après les élections de décembre 2010, dégage à Bruxelles, un parfum de souffre. La plupart de ses dirigeants - plus de 200 personnes dont Loukachenko lui-même, au pouvoir depuis 18 ans - sont interdits de séjour sur le territoire de l'UE, et leurs avoirs sont gelés. À la différence des deux principaux établissements russes, VTB Capital et Sberbank, les banques européennes ont refusé de participer à cette émission obligataire. Déjà, il y a un an et demi, inquiets de la tournure politique, la BNP, la Royal Bank of Scotland et la Deustche Bank avaient plié bagages.

«Par rapport au risque minime que représente la dette biélorusse, l'opération devrait être attractive. Un bon bénéfice est à attendre mais il vrai qu'il existe un autre risque - politique - pour les investisseurs», concède un analyste, sous couvert d'anonymat. Après avoir frôlé la banqueroute en 2011, avec une inflation record de 108%, la Biélorussie a recommencé à puiser dans le budget pour acheter la paix sociale. Et le surnom de «dernier dictateur d'Europe», qui colle à la peau de son président, n'est pas fait pour rassurer les Occidentaux.

Repost 0
Published by bielorussie - dans économie
commenter cet article
10 janvier 2013 4 10 /01 /janvier /2013 17:37

Source : Ria Novosti 09/01/13

 

 

pic003.jpgLe taux d'inflation en Biélorussie a atteint 21,8% en 2012, a annoncé mercredi à Minsk le Comité national des statistiques.

"L'indice des prix à la consommation a augmenté de 1,4% en décembre 2012 par rapport à novembre 2012 et de 21,8% par rapport à décembre 2011", a indiqué le comité dans un communiqué.

En 2012, l'indice des produits manufacturés a progressé de 21%, celui des produits agricoles de 29,3% et l'indice les prix du bâtiment a augmenté de 35,4%, selon le comité.

En 2011, le taux d'inflation biélorusse s'est chiffré à 108,4%.

Repost 0
Published by bielorussie - dans économie
commenter cet article
4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 20:18

Source : Les Echos 04/01/13

 

Des hackers, via un serveur en Inde, ont envoyé des SMS annonçant une prétendue, et fausse, dévaluation du rouble bélarusse, ont indiqué vendredi les services de sécurité (KGB) de cette ex-république soviétique frappée en 2011 par une très grave crise financière.
"Environ un millier d'abonnés à des services de téléphonie mobile au Bélarus ont reçu des messages selon lesquels, à partir du 8 janvier, le dollar s'échangerait 14.340 roubles bélarusses et l'euro 18.116 roubles bélarusses", ont indiqué ces services dans un communiqué, précisant que les SMS citaient la Banque centrale bélarusse.
Selon de premières informations obtenues par le KGB, ces envois ont été effectués via un serveur basé en Inde et une enquête est en cours pour établir l'identité des hackers.
L'envoi de ces SMS a provoqué une certaine inquiétude dans le pays, notamment sur les réseaux sociaux, obligeant la Banque centrale à démentir officiellement l'information.
"La diffusion aujourd'hui sur les réseaux sociaux de photographies de SMS, prétendument envoyés par la Banque centrale, sur une fluctuation soudaine le 8 janvier des cours du dollar et de l'euro est une provocation et n'a rien à voir avec la réalité", a réagi un porte-parole de la Banque, Alexandre Timochenko.
L'institution indique par ailleurs que le dollar s'échangera samedi à 8.630 roubles bélarusses et l'euro à 11.230 roubles bélarusses.
Le Bélarus, une ancienne république soviétique à l'économie dirigiste, s'est retrouvé confronté en 2011 à sa plus grave crise financière depuis l'arrivée au pouvoir du président Alexandre Loukachenko il y a près de 18 ans.
Le pays avait enregistré un déficit commercial abyssal et une inflation record de 108% sur l'ensemble de l'année. Les autorités avaient alors été contraintes de dévaluer à plusieurs reprises le rouble bélarusse.
Depuis, le Bélarus a réussi à remonter la pente mais reste sur le fil du rasoir, faute d'avoir mené d'indispensables réformes structurelles.

Repost 0
Published by bielorussie - dans économie
commenter cet article
4 janvier 2013 5 04 /01 /janvier /2013 16:38

Source : RTBF 27/12/12

 

100B2113Le Bélarus, pays très isolé sur la scène internationale, met en place à partir du 1er janvier un régime d'exemption de taxe sur la valeur ajoutée (TVA) pour les visiteurs étrangers, espérant stimuler le tourisme, a-t-on appris jeudi de source gouvernementale. A partir de mardi, les étrangers qui réalisent des achats pour une somme dépassant 100 dollars pourront en théorie demander à se faire rembourser la TVA, qui s'élève à 20% du prix de vente dans cette ex-république soviétique, selon des mesures inscrites dans le code fiscal. La mise en place de ce système devrait cependant prendre du temps, a précisé une représentante du ministère des Impôts. "A l'heure actuelle, nous n'avons pas décidé qui sera en charge du remboursement. Cela pourrait être une société étrangère qui réalise déjà cette activité et pourrait venir sur notre marché", a-t-elle expliqué. "Nous espérons que le mécanisme commencera à fonctionner bientôt, nous aimerions que ce soit le cas l'année prochaine pour qu'il soit pleinement opérationnel en 2014". Dirigé d'une main de fer par le président Alexandre Loukachenko, le Bélarus espère ainsi stimuler le tourisme et plus généralement son économie, actuellement dominée par l'industrie lourde. Minsk compte notamment sur un afflux de visiteurs pour la Coupe du Monde de hockey sur glace en 2014."La mise en place de ce système de vente hors-taxe est lié au fait que nous organisons de plus en plus d'événements internationaux et au développement du tourisme culturel et lié à la santé", a assuré une vice-ministre des Impôts, Ella Selitskaïa. L’objectif est de diversifier l’économie, dominée par l’industrie lourde. La mesure ne s’appliquera pas aux ressortissants de la Russie et du Kazakhstan, liés à Minsk au sein d’une union douanière.

Repost 0
Published by bielorussie - dans économie
commenter cet article
26 décembre 2012 3 26 /12 /décembre /2012 23:14

Source : Les Echos 21/12/12

 

 

Belarusian Economy 2011Le président du Bélarus, Alexandre Loukachenko, a annoncé vendredi avoir demandé un prêt de deux milliards de dollars à la Russie pour moderniser les entreprises du pays, après le refus du FMI de verser une nouvelle aide.
"Le 18 et 19 décembre nous avons mené des négociations avec le gouvernement russe et le président", a déclaré le président de cette ex-république soviétique très isolée sur la scène internationale.
"Je lui ai dit (...): puisque nous sommes frères, nous devons nous aider en période de crise. Il nous faut un crédit de deux milliards de dollars pour moderniser nos entreprises", a-t-il poursuivi.
"Il ont dit: nous allons étudier la question, nous vous aiderons", a-t-il poursuivi.
Le Bélarus s'est retrouvé confronté en 2011 à sa plus grave crise financière depuis l'arrivée au pouvoir d'Alexandre Loukachenko il y a près de 18 ans.
La situation s'est depuis améliorée mais le Fonds monétaire international a mis en garde fin octobre le pays contre un possible emballement des prix faute de réformes économiques. L'organisation a estimé qu'en leur absence, les conditions n'étaient "pas réunies" pour accorder une nouvelle aide financière.
Le Fonds avait prêté 3,5 milliards de dollars à Minsk en 2009.
Lundi, M. Loukachenko a affirmé que son pays pouvait se passer d'une nouvelle aide du FMI, qu'il a accusé de servir "les intérêts de l'Occident et de l'Amérique".

 

Voir Article précédent sur le même sujet

Repost 0
Published by bielorussie - dans économie
commenter cet article
13 décembre 2012 4 13 /12 /décembre /2012 14:06

Source : kabyles.net 09/12/12

 

 

c5bcf1e72ffab14c7754eba5d31b6ea3.jpgUne entreprise de sidérurgie biélorusse a trouvé la solution pour mettre en avant la vie ouvrière du pays : confectionner un calendrier avec des employées qui posent nues.

En cette période de fin d’année, les calendriers en tous genres affluent sur le web et il semblerait que celui de « Byelorussian Steel Works » soit la grande surprise de l’année 2013. S’inspirant grandement du calendrier de Pirelli, celui de « Byelorussian Steel Works » fait poser des femmes nues pour chaque mois de l’année à venir, relaie la version britannique de Gizmodo. Ainsi de janvier à décembre, on peut remarquer de jeunes femmes blondes ou brunes qui posent dans diverses positions.

Sexy mais non vulgaire, ce calendrier œuvre également pour la bonne cause puisque ces femmes sont, en réalité, des employées de l’industrie biélorusse. En effet, BMZ a choisi pour cette troisième édition du calendrier de photographier une dizaine de ses employées parmi les 12.000 œuvrant pour l’entreprise. De ce fait, on peut voir ces jeunes femmes poser nues dans une atmosphère qui nous rappelle fortement celle de l’usine notamment avec ces étincelles.

Repost 0
Published by bielorussie - dans économie
commenter cet article
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 15:26

Source : Charter97 05/12/12 article traduit

 

CPI2012 mapAndCountryResults EMBARGO

En 2012, la Biélorussie est au 123ème rang sur 176 pays au niveau de la perception de la corruption .

L'évaluation a été faite par l'ONG de lutte contre la corruption Transparency International, écrit le "Telegraph". Le pays se retrouve sur la même ligne que des pays logés africains comme la Mauritanie, le Mozambique, la Sierra Leone, ainsi qu'un pays d'Asie, le Vietnam.

Parmi les pays européens, le niveau de corruption est plus élevé en Ukraine (144e) et en Russie (133e) qu'à Minsk. Les autres voisins de la Biélorussie, la Lituanie, la Lettonie, l'Estonie et la Pologne occupent respectivement les 48e, 54e, 38e et 41e position.  Le Kazakhstan, qui fait parti avec la Biélorussie et la Russie à l'Union douanière, est situé par l'ONG à la 133e place.

 Dans les autres pays post-soviétiques, l'Azerbaïdjan se classe 139e, l'Arménie : 105e, la Géorgie 51e, le Kirghizistan : 154e, la Moldavie : 94e, le Tadjikistan : 157e, l'Ouzbékistan et le Turkménistan : 170e.

Le top 10 des pays les moins corrompus au monde sont le Danemark, la Finlande, la Nouvelle-Zélande, la Suède, Singapour, la Suisse, l'Australie, la Norvège, le Canada, les Pays-Bas. Les plus corrompus sont (par ordre décroissant) la Somalie, la Corée du Nord, l'Afghanistan, le Soudan, la Birmanie, l'Ouzbékistan, le Turkménistan, l'Irak, le Vénezuela et Haïti.

En 2011, l'indice comprennait 182 pays classés contre 176 cette année. A l'époque, la Biélorussie occupait la 143e place, en baisse de 19 rangs par rapport à 2010, lorsque la Biélorussie 124e. 

Repost 0
Published by bielorussie - dans économie
commenter cet article

Présentation

  • : Actualité de Biélorussie
  • Actualité de Biélorussie
  • : Jeune passionné par l'Europe de l'Est, je prends le temps de réunir l'essentiel de l'actu francophone sur la Biélorussie. L'objectif éviter que ce pays reste "un trou noir informationnel"...
  • Contact

Recherche

Catégories

devenir contributeur du blog ? Inscrivez-vous !

rendez-vous à la rubrique contact