Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 00:11

Source : Ria Novosti 10/12/13

 

 

La troisième batterie de missiles sol-air russes Tor-M2 achetée par Minsk est arrivée mardi en Biélorussie, a annoncé l'agence publique biélorusse Belta.

"La batterie est arrivée en Biélorussie, elle se trouve actuellement à Minsk", a indiqué le commandant de l'Armée de l'air et des Troupes de défense antiaérienne Oleg Dvigalev cité par l'agence.

Les missiles seront ensuite transférés à Baranovitchi, dans la région de Brest. L'arrivée de la troisième batterie de missiles Tor-M2 permettra de former une division équipée de ces armes en Biélorussie, selon le commandant.

Les deux autres batteries de missiles Tor-M2 biélorusses sont aussi déployées à Baranovitchi, sur le territoire de la 102e brigade de missiles sol-air.

Le système tactique Tor assure la protection de sites d'importance contre les frappes de missiles antiradars, de croisière, de drones, de bombes guidées, d'avions et d'hélicoptères. Le système Tor-M2 n'a pas d'équivalent au monde.

Une batterie de missiles Tor-M2 comprend quatre rampes de lancement mobiles capables d'abattre 16 cibles évoluant de tous côtés à une vitesse de 700 m/s, à une distance de 12 km et à une altitude de 10 km. Ce système est opérationnel par tout temps, de jour comme de nuit.

Missiles Tor-M2 russes

Missiles Tor-M2 russes

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 00:06

Source : Ria Novosti 09/12/13

 

Quatre chasseurs russes Su-27 chargés d'effectuer des missions de patrouille en Biélorussie s'est posé sur l'aérodrome militaire de Baranovitchi (200 km de Minsk), annonce lundi l'agence biélorusse BelaPAN.

Au printemps dernier, le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou, en visite à Minsk, a annoncé l'intention de la Russie de déployer un régiment de chasseurs sur le territoire biélorusse d'ici 2015.

Plus tard, le commandant en chef de l'Armée de l'air russe, le général Viktor Bondarev, a déclaré que la base aérienne russe serait déployée à Lida (région de Grodno, 250 km à l'ouest de Minsk). Censée devenir opérationnelle en 2013, elle devrait, selon lui, accueillir des chasseurs russes modernisés Su-27SM3.

 

Article précédent sur le même sujet

Des chasseurs russes Su-27 déployés en Biélorussie
Partager cet article
Repost0
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 13:47

Source : Ria Novosti 19/11/13

 

 

Le président biélorusse Alexandre Loukachenko a appelé lundi l'armée de son pays à ne pas renoncer à l'exploitation des chasseurs Sukhoi Su-27, dont elle est pourvue d'une vingtaine d'unités.

"Nous ne devons pas nous presser de renoncer à des matériels de guerre compte tenu de l'expérience des guerres dans le monde arabe (…). Nous devons réfléchir sur les moyens de garder les avions Su-27 à tout prix pour une certaine période", a déclaré M.Loukachenko lors d'une visite à la 61e base aérienne biélorusse à Baranovitchi.

Le commandant de l'Armée de l'air et des Troupes de défense antiaérienne de Biélorussie Oleg Dvigalev a annoncé le 14 novembre dernier que les Forces armées biélorusses avaient renoncé aux chasseurs Sukhoi Su-27 dont l'exploitation est jugée trop onéreuse et peu pratique pour la Biélorusse avec son petit territoire.

 

Article précédent sur le même sujet

Biélorussie : Loukachenko appelle l'armée à ne pas renoncer aux Su-27
Partager cet article
Repost0
20 novembre 2013 3 20 /11 /novembre /2013 13:44

Source : La Voix de la Russie 19/11/13

 

 

La Russie se propose de renforcer le système uni de défense aérienne avec la Biélorussie et d'engager la formation de systèmes similaires avec l'Arménie et le Kazakhstan, a déclaré le président de Russie Vladimir Poutine.

Selon lui, une telle coopération renforce sensiblement le potentiel de défense de la Russie et de ses partenaires et sert à consolider la paix et la stabilité sur l'espace eurasien.

Le président a constaté le succès des exercies stratégiques russo-biélorusses Zapad 2013 ayant ajouté que la mise en place de forces armées régionales avec la participation d'Arménie, de Biélorussie, du Kazakhstan et du Tadjikistan attendait son tour.
 

Partager cet article
Repost0
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 17:17

Source : Ria Novosti 14/11/13

 

 

Les Forces armées biélorusses ont renoncé à l'exploitation des chasseurs Sukhoi Su-27, a annoncé jeudi à Minsk le commandant de l'Armée de l'air et des Troupes de défense antiaérienne de Biélorussie Oleg Dvigalev.

"L'exploitation de l'avion Su-27 est trop onéreuse, il consomme beaucoup de combustible. Son utilisation est peu pratique pour la Biélorusse dont le territoire n'est pas trop grand. Quand nos chasseurs Su-27 déployés à base de Baranovitchi réalisaient une mission d'entraînement, ils étaient obligés de rester en l'air pendant 90 minutes après la fin de leur mission pour brûler le combustible. Cela signifiait brûler de 2 à 3 tonnes de kérosène d'avion en vain. C'est du gaspillage. Nous avons renoncé à l'exploitation de cet avion", a indiqué le général Dvigalev lors d'une conférence de presse.

Pour l'armée russe, le Su-27 est son chasseur principal, parce que le territoire de la Russie est beaucoup plus vaste, selon lui. "Ils parcourent des milliers de kilomètres pendant leurs vols", a expliqué le général.

La Biélorussie compte équiper son aviation de combat en chasseurs MiG-35 ou Su-30. En 2015, l'armée biélorusse achètera en outre des avions-écoles Iak-30 pour former le personnel volant et terrestre.

La Biélorussie renonce aux chasseurs Su-27
Partager cet article
Repost0
13 novembre 2013 3 13 /11 /novembre /2013 17:11

Source : La Voix de la Russie 12/11/13

 

La Biélorussie compte lancer la production de drones sur le territoire turkmène, a annoncé le président biélorusse Alexandre Loukachenko, sans avoir précisé le type des appareils.

 

Il s’agit notamment des drones conçus par l’Académie des sciences de Biélorussie qui devraient équiper les troupes d’Achkhabad.

La Biélorussie produit actuellement les drones Grif-1 et Moskit utilisés dans les vols d’observation et de reconnaissance.

drone Grif-1

drone Grif-1

Partager cet article
Repost0
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 17:26

Source : Ria Novosti 05/11/13

 

 

Le ministère russe de la Défense projette de modifier le plan de défense du pays suite à la création et à la modernisation de nouvelles bases aériennes en Asie centrale, en Biélorussie et en Arctique, écrit mardi le quotidien Nezavissimaïa gazeta.

Ces bases accueilleront la nouvelle aviation opérationnelle et stratégique et serviront d'aérodrome d'escale pour les bombardiers stratégiques Tu-160 et Tu-95 MS lors de leurs missions sur les théâtres d'opérations extérieures.

Selon une source du ministère de la Défense, le nouveau plan de défense sera prochainement signé par le président Vladimir Poutine. Les travaux de modernisation de l'infrastructure et la projection de l'aviation militaire dans ces régions ont déjà commencé, suite à une directive du ministre de la Défense Sergueï Choïgou.

Il est notamment prévu de déployer une base aérienne russe sur l'aérodrome militaire de Lida, en Biélorussie. Selon Sergueï Choïgou, un accord intergouvernemental à ce sujet est en cours de préparation. La Russie n'aura pas à moderniser l'infrastructure de la base et l'aviation russe pourra y stationner gratuitement, en échange de quoi la Biélorussie recevra quatre systèmes sol-air S-300. A l’avenir le groupe stratégique de défense antiaérienne de la Biélorussie va donc doubler grâce à la Russie.

Le commandant de l'armée de l'air russe Viktor Bondarev avait déjà annoncé qu'un poste de commandement militaire russe serait prochainement mis en place à Lida et que les équipages des chasseurs modernisés Su-27 SM3 arriveraient d'ici la fin de l'année. L’aviation stratégique pourrait également être déployée à Lida, bien que d’un point de vue stratégique le déploiement permanent de Tu-95 MS à Lida (à proximité immédiate des frontières polonaise et lituanienne) soit inutile. Lida servira très probablement d'aérodrome d'escale pour l'aviation stratégique.

 

 

Une nouvelle base aérienne pouvant remplir cette fonction est également en cours de construction en Arctique. Le ministère de la Défense modernise notamment l'aérodrome Temp, sur l'île Kotelny de l'archipel de Nouvelle-Sibérie. Selon les informations officielles, sa reconstruction est destinée à rétablir la communication aérienne dans la zone de la Route maritime du nord et des territoires adjacents à la zone arctique. Après trente ans d'interruption, l'avion de transport militaire léger An-72 pourra y atterrir cette semaine.

Dans peu de temps ce sera le tour de tous les types d'avion. Selon le vice-ministre de la Défense Arkadi Bakhine, l'objectif est d’augmenter la longueur de la piste d'atterrissage pour accueillir des avions lourds, tels que l’Anteï ou le Il-76, et d’assurer un fonctionnement de l'aérodrome toute l'année, ce qui permettrait d'accroître la présence des forces et des moyens militaires sur les îles.

"Là où atterrissent les Anteï, les bombardiers stratégiques Tu-160 et Tu-95 MS peuvent également le faire. Aujourd'hui, pour une projection sur tout le continent américain, ils doivent être ravitaillés en vol. Ce n'est pas très pratique. Il serait préférable que nos avions stratégiques puissent se ravitailler sur les aérodromes d'escale en Arctique et, si besoin, remplir des missions de veille dans leurs zones de responsabilités respectives", a déclaré le colonel Edouard Rodioukov de l'Académie des sciences militaires.

Il est convaincu que la projection de deux bombardiers stratégiques russes Tu-160 au Venezuela et au Nicaragua ne sont que le "début de la présence militaire russe à long terme en Amérique latine, ainsi que dans d'autres régions de la planète où la Russie a des objectifs géopolitiques importants. Les nouvelles bases aériennes créées par la Russie en Arctique et en dehors de son territoire seront d'une grande aide".

Partager cet article
Repost0
5 octobre 2013 6 05 /10 /octobre /2013 12:18

Source : Ria Novosti 02/10/13

 

 

Une ingérence militaire de l'Occident en Syrie provoquerait une catastrophe dans l'ensemble de la région, a déclaré mercredi le président biélorusse Alexandre Loukachenko dans une interview à la chaîne de télévision 24 KZ.

"J'ai un sentiment nettement négatif à l'égard de la guerre en Syrie en tant que président, mais aussi en tant qu'homme. Cela finira mal. Si, Dieu nous en garde, les Américains, et l'OTAN en général, s'y mêlent comme ils l'ont fait en Libye, et s'ils commencent des bombardements, ce sera une catastrophe. Toute la "ceinture arabe" s'enflammera", a indiqué M.Loukachenko cité par l'agence biélorusse Belta.

La Biélorussie soutient la politique de Moscou dans ce domaine. "Nous sommes catégoriquement opposés à ce qu'un pays, même s'il s'agit d'une superpuissance, s'ingère dans les affaires intérieures d'un autre pays, qu'il renverse des régimes et tue les présidents sous des slogans démocratiques ou autres. Nous l'avons déjà vu, de Saddam Hussein au président libyen Mouammar Kadhafi", a ajouté M.Loukachenko.

La situation dans le monde arabe risque de provoquer la propagation du terrorisme vers la Biélorussie, la Russie et le Kazakhstan, selon lui. "A vrai dire, nous craignons que ce terrorisme ne se propage chez nous. C'est une menace grave pour les frontières méridionales de la future Union économique eurasienne. C'est pour cela que nous suivons l'évolution de la situation et que nous exprimons notre position à l'égard de ce conflit", a conclu le président biélorusse.

La Biélorussie, le Kazakhstan et la Russie ont formé une Union douanière le 6 juillet 2012 avec l'entrée en vigueur d'un Code douanier commun aux trois pays. Le 1er janvier 2012, Minsk, Astana et Moscou ont également mis en place un Espace économique uni. Ces deux organismes constituent la plateforme nécessaire à la création d'une Union eurasienne d'ici 2015.

Syrie : une ingérence militaire provoquerait une catastrophe (Loukachenko)
Partager cet article
Repost0
27 septembre 2013 5 27 /09 /septembre /2013 14:13

Source : Ria Novosti 26/09/13

 

Le président russe Vladimir Poutine a salué jeudi le bilan des exercices stratégiques russo-biélorusses Zapad-2013 (Occident-2013), les qualifiant de nouveau pas vers la mise en place d'une compatibilité opérationnelle des forces armées de l'Union Russie-Biélorussie.

"Les troupes ont manifesté un niveau suffisamment élevé de concertation et ont agi en commun lors de l'accomplissement des tâches au combat. On a tout lieu d'affirmer qu'elles ont réalisé un nouveau pas vers une complète compatibilité des forces armées de l'Union Russie-Biélorussie", a déclaré le chef de l'Etat à l'issue des exercices.

Les exercices Zapad-2013 ("Occident 2013"), dont le principal objectif est de perfectionner les actions militaires communes, sont chapeautés par les ministres de la Défense russe et biélorusse sur cinq polygones en Biélorussie et dans la région russe de Kaliningrad.

Zapad-2013: Moscou et Minsk en route vers la compatibilité opérationnelle (Poutine)
Partager cet article
Repost0
5 septembre 2013 4 05 /09 /septembre /2013 13:34

Source : Naviny.by article traduit 04/09/13

 

Le parti politique Front populaire biélorusse (BPF) est déterminé à s'opposer au projet de création d'une base aérienne russe en Biélorussie, a déclaré le leader Alyaksey Yanukevich aux journalistes à Minsk le 3 Septembre, selon BelaPAN.

 

Les militants de BPF ont demandé l'autorisation de pouvoir réaliser 20 petites manifestations dans différentes villes contre l'établissement de bases militaires russes dans le pays, a t-il déclaré.
Trois demandes ont déjà été rejetées, a indiqué le dirigeant du parti. Par exemple, l'exécutif du district de Sloutsk a expliqué que la Biélorussie avait un système de sécurité militaire, une protection de sa souveraineté et de son intégrité territoriale, et ceci ne représente pas de "réelles menace" et rien ne s'oppose donc à l'établissement de bases militaires étrangères ou d'autres installations militaires en Biélorussie.

"En tant que parti qui défend les intérêts nationaux et qui soutient fermement l'indépendance du pays, nous sommes très préoccupés par cette question, comme d'ailleurs la création d'une base militaire russe en Biélorussie ne correspond pas aux intérêts nationaux de la Biélorussie et constitue une menace pour la sécurité à la fois pour le pays et de ses citoyens", a déclaré M. Yanukevich.

Il a accusé le Kremlin de tentatives répétées pour faire progresser inévitablement la Biélorussie dans sa sphère d'influence, et a déclaré que l'Union douanière était un outil utilisé par Moscou en ce sens.

"Il est évident pour nous qu'il est impossible de faire des affaires honnêtement avec les Russes selon leurs conditions" a t-il dit.

 

Article précédent sur le même sujet

Aliaksei Yanukevich / BelaPan

Aliaksei Yanukevich / BelaPan

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Actualité de Biélorussie
  • : Jeune passionné par l'Europe de l'Est, je prends le temps de réunir l'essentiel de l'actu francophone sur la Biélorussie. L'objectif éviter que ce pays reste "un trou noir informationnel"...
  • Contact

Recherche

Catégories

devenir contributeur du blog ? Inscrivez-vous !

rendez-vous à la rubrique contact