Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 mai 2013 3 01 /05 /mai /2013 19:23

Source : Ria Novosti 26/04/13

 

La Biélorussie a besoin d'une vingtaine de chasseurs russes Sukhoi Su-27 et MiG-29 ou d'avions plus modernes, a déclaré vendredi à Minsk le président biélorusse Alexandre Loukachenko à l'issue d'une rencontre avec le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou.

"J'ai besoin d'une vingtaine d'avions Su-27 et MiG-29 ou d'avions plus modernes pour garantir l'inviolabilité des frontières", a indiqué M.Loukachenko.

Les modalités des livraisons d'avions de combat russes en Biélorussie feront l'objet d'entretiens avec Moscou, selon lui. "Y aura-t-il une base aérienne ou les chasseurs seront-ils incorporés au sein de nos unités, la question est discutée", a-t-il expliqué.

La Biélorussie est prête à moderniser les avions russes, y compris à l'usine de Baranovitchi. Les deux pays ont déjà évoqué cette question. "J'ai dit "oui", nous moderniserons des avions pour vous, si vous le souhaitez", a ajouté le président Loukachenko.

mig-29

mig-29

Partager cet article
Repost0
30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 19:14

Source : Ria Novosti 23/04/13

 

La Russie livrera quatre divisions de missiles sol-air S-300 à la Biélorussie en 2014, a annoncé mardi le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou lors d'une rencontre avec le président biélorusse Alexandre Loukachenko.

"En 2014, la Russie livrera quatre divisions de missiles S-300 destinés à protéger l'espace aérien biélorusse, conformément à votre entente avec le président russe Vladimir Poutine", a indiqué M.Choïgou pendant la rencontre.

La Russie envisage également d'étudier d'autres questions relatives à la protection du territoire biélorusse, selon lui. Les armées des deux pays ont des relations très étroites et réalisent plusieurs programmes conjoints, notamment celui de création d'un bouclier antimissile régional.

La Russie et la Biélorussie se préparent activement aux prochains exercices conjoints Zapad-2013 (Occident 2013). "Nous devons vérifier une nouvelle fois si nous pouvons réagir de concert face aux menaces actuelles et ce qu'il faut faire pour mieux garantir la sécurité de nos deux pays", a conclu le ministre russe.

Les exercices stratégiques d'état-major russo-biélorusses Zapad-2013 sont programmés pour septembre prochain.

Moscou livrera quatre divisions de missiles S-300 à Minsk en 2014
Partager cet article
Repost0
28 avril 2013 7 28 /04 /avril /2013 19:09

  Source : Voix de la Russie 23/04/13

 

 

La Russie projette de déployer une base militaire aérienne en Biélorussie d’ici 2015, a déclaré Sergueï Choïgou ministre russe de la Défense lors de sa rencontre avec le président Biélorusse Alexandre Loukachenko.

« Nous espérons construire ici une base russe aérienne », a indiqué M. Choïgou.

Selon lui, la première unité de chasseurs russe sera déployée dès 2013.

La Russie construira une base aérienne en Biélorussie
Partager cet article
Repost0
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 19:00

Source : Charter97 06/03/13 article traduit

 

 

angolagate.jpgLa Biélorussie est un des principaux fournisseurs d'armes à l'Azerbaïdjan, qui menace de guerre l'Arménie.

Le Centre d'analysea publié des chiffres sur le commerce international des armes, y compris sur ce que la négociation militaire et qui a exercé Bakou (Azerbaïdjan) au cours des 10 dernières années. Ceux-ci sont vraiment impressionnants, dit  l'édition arménienne «Zhamanak» (traduction - inosmi.ru ).

Parmi les premiers pays à armer Bakou, il n'y a pas seulement la Turquie, Israël et l'Ukraine, qui, avec l'Azerbaïdjan est membre du GUAM, mais la Biélorussie et la Russie. Ces pays sont des alliés de l'Arménie à l'OTSC, mais en fait il traite avec le plus grand ennemi militaire et technique ennemi de l'Arménie.

Il s'agit d'une situation unique : l'OTSC, est en particulier la Biélorussie, fourni des armes à l'ennemi d'un de ses membres de l'état du bloc militaro-politique. Et avec qui, il (NDLR : ce membre = Arménie) a des conflits non résolus et qui le menace de guerre tout en commettant régulièrement sabotage. Et ce qui se passe réellement pendant des années. L'Arménie a officiellement demandé récemment que l'OTSC et ses Etats membres devraient prendre des mesures qui ne vont pas à l'encontre des intérêts de Erevan.

C'était en Décembre, que Serge Sarkissian a déclaré à Moscou lors du sommet de l'OTSC. En outre, il convient de noter que la déclaration dans le domaine politique arménienne reste presque sans aucune réponse.


(...) attention suite de l'article non traduit  mais disponible ici

 

Article précédent sur le même sujet

Partager cet article
Repost0
27 décembre 2012 4 27 /12 /décembre /2012 12:06

Source : La Voix de la Russie 24/12/12

 

 

s-300-missile-systemLe gouvernement israélien se dit fortement préoccupé par la possibilité de la création d’un nouvel « axe du mal » entre l'Iran et la Biélorussie, qui serait prête à fournir à Téhéran des systèmes modernes de défense aérienne S-300, rapporte le journal allemand Der Spiegel, soulignant que « Minsk a un excès de ces complexes ».

Selon les experts allemands, les S-300 sont capables de protéger les installations nucléaires iraniennes contre les attaques possibles de l’aviation israélienne ou américaine. L'Iran essayait depuis longtemps de s’armer avec des systèmes S-300, mais ses tentatives des pourparlers avec la Russie sur leur achat n’ont pas réussi.

Selon Der Spiegel, la Biélorussie serait à la recherche des moyens de remplir sa trésorerie, c’est pourquoi la transaction est très possible. Israël n'a pas donné de commentaire à cet article.

Partager cet article
Repost0
4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 08:00

Source : Charter97 03/12/12 article traduit

 

Les autorités allemandes rappelle l'attaché militaire en poste à Minsk. Elle l'ont fait en raison de violations massives des droits de l'homme au Bélarus.

Le ministre Allemand de la Défense ,Thomas de Maizière a décidé après une réunion au ministère des Affaires étrangères de supprimer le poste de l'attaché militaire à l'ambassade d'Allemagne à Minsk. Tous les membres du personnel ont été retirés de la capitale biélorusse, le dimanche 2 Décembre. Selon l'agence dpa, les autorités allemandes ont estimé qu'il était impossible de poursuivre la coopération militaire avec le régime d'Alexandre Loukachenko suite aux fortes violations des droits de l'homme au Bélarus.

La décision de mettre fin à la mission de l'attaché militaire à Minsk précédé les efforts diplomatiques des deux pays. En Septembre 2012, le gouvernement allemand a conclu l'absence d'amélioration de la situation de la persécution politique bélarusse des dissidents et limité la coopération militaire. En réponse, Minsk cessé de coopérer avec la Bundeswehr, rapporte la Deutsche Welle .

À l'heure actuelle, la date de départ de Minsk de l'attaché militaire à l'ambassade d'Allemagne à Minsk n'est pas fixée, le diplomate militaire n'a toujours pas quitté le Bélarus.

Fondée en 1993, le poste d'attaché militaire de l'ambassade d'Allemagne à Minsk consiste à observer le processus du développement, réformer l'armée biélorusse et à interagir avec d'autres forces armées  d'États ainsi que des organisations internationales de sécurité comme la CEI, l'OTAN, l'OSCE et l'ONU. Il a également fourni des informations biélorusse de la Défense Ministère sur les questions militaires en Allemagne.

 

Voir article précédent sur le même sujet

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 22:19

Source : Le Point 24/11/12

 

Des milliers de personnes ont reconstitué samedi au bord de la rivière de Biélorussie la bataille du même nom, en novembre 1812, avec l'armée russe.

 

 

 


 

Des milliers de personnes ont reconstitué samedi au bord de la rivière Berezina en Biélorussie la bataille du même nom, en novembre 1812, entre l'armée russe et les troupes de Napoléon Ier, en présence notamment d'un descendant, Charles Bonaparte.

 

 

"Chez nous, la Berezina, c'est quelque chose de mythique. C'est la fin d'une aventure", a déclaré Charles Bonaparte, se disant très impressionné par l'événement, organisé à l'occasion du bicentenaire de la bataille.

Les milliers de participants venaient notamment de Biélorussie, mais aussi de Russie, de Pologne, de France, de Belgique et de Suisse. Outre la reconstitution de la bataille, qui s'était déroulée du 26 au 29 novembre 1812, des représentants de la Biélorussie, de la Russie et de la France ont également déposé des fleurs devant le monument aux soldats dans la ville de Stoudenka, près de la rivière Berezina, à une centaine de kilomètres de Minsk.

L'empereur français Napoléon Ier avait lancé en juin 1812 l'invasion de la Russie tsariste. En septembre, il entre dans Moscou mais le tsar Alexandre Ier ne capitule pas.

En octobre, Napoléon est contraint à une catastrophique retraite de Russie. Harcelée par les troupes tsaristes et minée par le froid, la Grande Armée réussi à franchir la rivière Berezina, mais la campagne était déjà perdue, et le nom de la rivière reste associé à la débâcle de l'empereur français en Russie. Dans la langue française, "une berezina" est devenue un synonyme d'échec cuisant, de déroute.

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 16:02

Source : Le Figaro 16/11/12

 

 

20121116_vakulchik_new_t.jpgLe président bélarusse Alexandre Loukachenko a nommé Valéri Vakoultchik, jusqu'alors chef du comité d'enquête, à la tête du KGB, les puissants services de sécurité de cette ex-république soviétique, dont le chef a été limogé la semaine dernière, a annoncé aujourd'hui la présidence. Alexandre Vakoultchik, 48 ans, dirigeait le comité d'enquête depuis octobre 2011. Il avait auparavant travaillé auprès de la présidence.

Son prédécesseur, le général Vadim Zaïtsev, avait été limogé la semaine dernière, en lien avec le suicide mystérieux d'un lieutenant-colonel. Il dirigeait depuis juillet 2008 le KGB, l'une des institutions les plus puissantes du Bélarus, un pays isolé en Europe et dirigé d'une main de fer depuis 18 ans par M. Loukachenko.

La présidence avait expliqué son limogeage par la nécessité de mener une enquête "objective" sur le suicide du directeur du KGB pour Minsk et sa région, Alexandre Kazak, retrouvé tué par balle en octobre dans un bois près de sa maison de campagne, dans les environs de la capitale bélarusse. Elle n'était toutefois pas entrée dans les détails.

Selon le politologue Alexandre Klaskovski, le nouveau chef du KGB est, comme son prédécesseur, proche d'un des fils du président, Viktor Loukachenko. "Vakoultchik a à une époque servi dans le détachement frontalier de Brest avec le fils aîné de Loukachenko. Sa nomination témoigne de l'influence de Viktor Loukachenko", a-t-il déclaré à l'AFP.

Le Bélarus fait l'objet de sanctions occidentales en raison de la répression et des arrestations d'opposants, qui se sont multipliées après la réélection de M. Loukachenko en décembre 2010 avec plus de 80% des voix, grâce à des fraudes massives selon l'opposition.

 

Voir Article précédent sur le même sujet

Partager cet article
Repost0
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 22:30

Source : Le Quotidien.lu 12/11/12

 

Trois hommes ont été arrêtés au Bélarus après l'explosion dimanche à Vitebsk (nord-est) d'un engin artisanal près du bâtiment des services secrets, le KGB, a indiqué ce dernier lundi dans un communiqué.


20121112-1_kgb_vitebsk.jpg

L'explosion de ce "dispositif pyrotechnique artisanal" dimanche en début de soirée a brisé deux fenêtres du bâtiment, a précisé le KGB. Trois hommes, dont "un avait appelé à plusieurs reprises le KGB et tenu des propos incorrects sur les organes du pouvoir" ont été arrêtés peu après.

Ils sont visés par une enquête pour "hooliganisme". Le KGB a confirmé cette explosion lundi matin, après que des rumeurs soient d'abord apparues sur l'internet. "On dit que quelque chose a explosé dans le centre... les flics ramassent tous les jeunes dans la rue. On n'y comprend rien. Les policiers prennent tous ceux qui portent des vestes à capuche dans la rue", avait écrit le journaliste Dmitri Brouchko sur Facebook. Cet incident est survenu deux jours après le limogeage par le président Alexandre Loukachenko du chef des services secrets, Vadim Zaïtsev, lié au suicide mystérieux d'un lieutenant-colonel du KGB.

 

Le Bélarus, dirigé depuis 18 ans d'une main de fer par le président Alexandre Loukachenko, a connu ces dernières années des attentats de gravité diverse, y compris à Vitebsk. C'est de cette ville qu'étaient originaires deux jeunes de 25 ans condamnés à mort et exécutés en mars pour un attentat qui avait fait 15 morts dans le métro de Minsk en 2011. Ils avaient aussi été reconnus coupables de deux attentats à l'explosif, à Minsk en 2008 et à Vitebsk en 2005, qui avaient fait des blessés. La rapidité de l'enquête, l'absence apparente de mobile chez les condamnés et l'absence de preuves matérielles ont été à l'origine d'une thèse selon laquelle l'attentat de 2011 aurait été le résultat d'un complot ourdi par les services de sécurité pour tenter de justifier la répression dans le pays. Le Bélarus est sous le coup de sanctions occidentales en raison de la répression de l'opposition qui s'y est accentuée depuis la présidentielle controversée de décembre 2010, remportée par M. Loukachenko.

De nombreux opposants ont depuis été condamnés, certains à de la prison ferme.

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2012 6 10 /11 /novembre /2012 12:13

Source : Romandie 09/11/12

 

 

220px-KGB_Belarus_crest.svg.pngLe président bélarusse Alexandre Loukachenko a limogé le chef du KGB, les puissants services de sécurité de cette ex-république soviétique, en lien avec le suicide mystérieux d'un lieutenant-colonel, a annoncé vendredi la présidence.
M. Loukachenko a libéré le général Vadim Zaïtsev de ses fonctions et a nommé pour assurer l'intérim le secrétaire du Conseil de sécurité Leonid Maltsev, selon un communiqué de la présidence.
"Tout le monde a entendu parler du suicide du lieutenant-colonel du KGB Alexandre Kazak", a déclaré M. Maltsev, cité dans le communiqué, indiquant sans autre précision qu'une enquête minutieuse et objective devait être menée.
Kazak, qui dirigeait la direction du KGB à Minsk et sa région, a été retrouvé tué par balle en octobre dans un bois près de sa maison de campagne, dans les environs de la capitale bélarusse. Son fusil de chasse se trouvait à proximité, selon des médias locaux.

Le KGB avait jusqu'à présent nié cet incident.

M. Maltsev a par ailleurs indiqué que "Vadim Zaïtsev pourrait réintégrer ses fonctions une fois l'enquête terminée, si celle-ci prouvait qu'il était compétent".
M. Zaïtsev avait assuré la sécurité personnelle de M. Loukachenko avant d'être nommé en juillet 2008 chef du KGB, l'une des institutions les plus puissantes du Bélarus, un pays isolé en Europe et dirigé d'une main de fer depuis 18 ans par M. Loukachenko.

Il est soupçonné d'être à l'origine de l'enquête à l'encontre du défenseur des droits de l'Homme Ales Beliatski, condamné en novembre 2011 à quatre ans de prison fraude fiscale, à l'issue d'un procès dénoncé comme politique par l'Union européenne.
Selon l'analyste politique Pavel Cheremet, il était proche d'un des fils de M. Loukachenko, qui supervise officieusement toutes les agences de sécurité bélarusses.
Zaïtsev traîne derrière lui une série de vieilles affaires et de soupçons sur des opérations illégales à l'étranger, a déclaré l'analyste, affirmant qu'il était à l'origine de répressions absurdes.

Le Bélarus fait l'objet de sanctions occidentales en raison de la répression et des arrestations d'opposants, qui se sont multipliées après la réélection de M. Loukachenko en décembre 2010 avec plus de 80% des voix, grâce à des fraudes massives selon l'opposition.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Actualité de Biélorussie
  • : Jeune passionné par l'Europe de l'Est, je prends le temps de réunir l'essentiel de l'actu francophone sur la Biélorussie. L'objectif éviter que ce pays reste "un trou noir informationnel"...
  • Contact

Recherche

Catégories

devenir contributeur du blog ? Inscrivez-vous !

rendez-vous à la rubrique contact