Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 août 2016 2 30 /08 /août /2016 15:08

Source : google.fr

Biélorussie JO Rio 2016
Biélorussie JO Rio 2016
Repost 0
Published by bielorussie - dans Sport
commenter cet article
18 avril 2016 1 18 /04 /avril /2016 21:21

Source : La Depeche.fr 

 

Une importante opération du service national des douanes judiciaires a été menée mardi auprès d'athlètes contrôlés positifs, le 24 mars dernier, au meldonium. Cette substance et des médicaments ont été saisis.

 

Le meldonium. Ce nom de substance chimique ne dit rien à la plupart des gens. Seuls les amateurs de sport et les sportifs d'Europe de l'Est le connaissent bien. Il s'agit d'une substance inscrite sur la liste des produits dopants depuis le 1er janvier dernier. Mardi, une équipe des douanes nationales judiciaires, appuyée par les gendarmes du Lot-et-Garonne, a effectué une saisie de médicaments et de meldonium à Sainte-Livrade, alors que des athlètes de l'équipe nationale de Biélorussie de canoë-kayak étaient en stage au Temple-sur-Lot. Le 24 mars dernier, l'Agence française de lutte contre le dopage (AFLD) avait effectué un contrôle sur les athlètes en question. Sur les huit contrôles, quatre s'étaient révélés positifs. Sachant que l'équipe revenait en stage ces jours-ci, une opération a été menée auprès de la délégation biélorusse. Les douanes et les gendarmes ont saisi de nombreuses boîtes de médicaments et du meldonium. Cette substance étant classée parmi les produits dopants depuis quelques semaines, les membres de la délégation biélorusse, interrogés, ont expliqué aux membres de l'AFLD qu'elle subsistait durant de longs mois dans le sang, d'où les contrôles positifs du 24 mars dernier. Reste tout de même la question de la détention de ce produit par des sportifs et leur encadrement.

Vladimir Poutine s'en mêle

Depuis le début de l'année, le meldonium fait des ravages chez les athlètes russes et d'Europe de l'Est. Outre Maria Sharapova, ex-numéro un mondiale de tennis, ayant déclaré son contrôle positif, le 8 mars dernier, une quarantaine d'athlètesont été contrôlés en l'espace de trois mois. Uniquement autorisé dans les pays baltes et la Russie, le produit est fabriqué en Lettonie. Le sujet du meldonium fait par ailleurs couler beaucoup d'encre en Russie et fait beaucoup parler. La semaine dernière, Vladimir Poutine y est même allé de son commentaire. Pour le président russe, le meldonium «n'a jamais été un produit dopant». «Il n'influence pas les performances des athlètes» selon lui, mais il «maintient simplement les muscles cardiaques en bon état quand ils sont soumis à des efforts soutenus». Les athlètes contrôlés sont ensuite suspendus par l'Agence mondiale antidopage. À quelques semaines de l'ouverture des Jeux olympiques d'été de Rio, le sujet du meldonium est devenu une véritable préoccupation dans le monde sportif, notamment à l'est de l'Europe. Les athlètes biélorusses contrôlés ces derniers jours au Temple-sur-Lot risquent donc d'être suspendus. Ils devraient être poursuivis pour dopage et détention de produits dopants. L'enquête est dirigée par le parquet d'Agen. L'équipe nationale de canoë-kayak de Biélorussie doit repartir dimanche du côté de Minsk. Pas sûr pour autant que tous ses membres puissent s'envoler du côté de Rio au mois d'août.

 

Dopage et saisie de produits dans les affaires d'athlètes biélorusses
Repost 0
Published by bielorussie - dans Sport
commenter cet article
12 février 2016 5 12 /02 /février /2016 16:10

Source : ImpactCampus 09/02/16

 

 

Même s’il s’est bien défendu, le Canada a été incapable de prendre la mesure du Bélarus lors d’un affrontement du Groupe mondial II de la Fed Cup présenté samedi et dimanche au PEPS. Retour sur cet évènement qui était attendu depuis longtemps.

 

Pour ce rendez-vous, chacun des deux pays était privé de sa joueuse vedette. Si la délégation canadienne savait depuis un certain temps qu’Eugenie Bouchard ne se présenterait pas à Québec, ses adversaires n’ont confirmé que vendredi, au moment du tirage au sort déterminant les affrontements, que Victoria Azarenka allait aussi briller par son absence.

Cette nouvelle de dernière minute a eu pour effet de rendre ce duel trois de cinq plus égal. Les parties en simple ont donc tour à tour opposé les Québécoises Françoise Abanda (332e raquette mondiale) et Aleksandra Wozniak (807e) à Olga Govortsova (73e) et Aliaksandra Sasnovich (100e)

 

Samedi, Abanda a été défaite par Sasnovich 6-4, 2-6 et 6-3, puis Wozniak a battu Govortsova 6-2 et 6-2. Dimanche, Abanda a, à son tour, eu le dessus sur Govortsova 6-4 et 6-4, avant que Wozniak soit battue par Sasnovich par la même marque. La présentation d’un match de double s’est donc avérée être nécessaire pour déterminer un gagnant.

Le duo canadien était composé de Carol Zhao et de Gabriela Dabrowski qui ont remporté la médaille d’or ensemble en double aux derniers Jeux panaméricains. Leurs rivales Govortsova et Sasnovich ont toutefois eu le dessus. Elles ont ainsi permis à la Biélorussie de l’emporter 3 à 2 et d’accéder à un duel de barrage en vue d’intégrer le Groupe mondial.

 

« C’est vraiment une grande victoire pour le Bélarus. Notre pays n’est pas tellement grand, donc tous les résultats [des sports importants] sont très bons pour l’image du pays », a réagi le capitaine de l’équipe bélarusse Eduard Dubrou, via l’entremise de Govortsova.

Vive déception

 

Invité à dresser un bilan de la compétition, le capitaine de l’équipe canadienne Sylvain Bruneau se disait quant à lui déçu de la tournure des évènements. « Je croyais en nos chances. Je savais qu’on était négligés sur papier. Ils partaient favoris, mais j’avais confiance que les filles étaient pour sortir du bon tennis et que ce serait très compétitif. »

En ce sens, il indique qu’il n’aurait pas pu demander mieux. « Les filles se sont données dans les simples et dans le match de double. » Pour lui, le brio, autant en simple qu’en double, de Sasnovich a fait la différence. « Elle est allée chercher trois points pour la Biélorussie. Elle a vraiment fait un super tennis tout le week-end. »

Le Canada connaîtra l’identité de son prochain adversaire de la Fed Cup mardi. Il devra absolument l’emporter contre cet autre pays au mois d’avril pour demeurer dans le Groupe mondial II. Dans le cas contraire, il sera relégué à l’échelon inférieur : le Groupe des Amériques 1.

 

WOZNIAK RETROUVE SES REPÈRES

Embêtée par une importante blessure à l’épaule droite en 2014 et en 2015, Aleksandra Wozniak a profité de sa fin de semaine à Québec pour poursuivre sa progression.

 

L’athlète de 28 ans originaire de Blainville a notamment vaincu une joueuse classée parmi les 100 meilleures au monde, Olga Govortsova, samedi. Le lendemain, elle a livré une chaude lutte à Aliaksandra Sasnovich qui, croit-elle, atteindra le top 50 mondial dans un avenir rapproché.

« Pour moi, c’était un bon niveau pour rattraper ce que j’avais perdu dans le passé, juste de me réhabituer à jouer les matchs à chaque jour. Ça faisait longtemps que je n’avais pas eu un match le lendemain », a expliqué Wozniak au terme de son dernier affrontement de la fin de semaine.

En ce sens, celle qui a occupé le 21e de la Women’s Tennis Association (WTA) en 2009 ne croit pas que son niveau d’énergie lors de son deuxième duel a fait la différence. « Il fallait juste que je m’ajuste plus à son niveau. C’était aussi mental que physique. »

En raison de la pause qu’elle a due prendre après avoir subi sa blessure, la Québécoise se retrouve actuellement au 807e rang mondial. Dans les prochaines semaines, elle participera à des Challengers aux États-Unis dans le but de grimper au classement et ainsi retrouver son niveau.

Aliaksandra Sasnovich

Aliaksandra Sasnovich

Repost 0
Published by bielorussie - dans Sport
commenter cet article
7 janvier 2016 4 07 /01 /janvier /2016 21:50

Source : RTBF.be 06/01/16

 

Ysaline Bonaventure n'a pas passé le cap du deuxième tour au tournoi WTA de Brisbane. Le jeune belge s'est inclinée en deux sets face à Victoria Azarenka (6-3, 6-2).

La Liégeoise, battue au 3e tour des qualifications, avait profité du forfait de la Roumaine Simona Halep pour intégrer le tableau final. Récupérant la place de la Roumaine, elle avait été "propulsée" directement au deuxième tour.

Face à l'ex-N.1 mondiale, elle a mieux résisté que le score ne le laisse paraître. Bonaventure a fait le break d'entrée et a bousculé la Biélorusse en début de rencontre. Azarenka a dû batailler (le 4e jeu a duré 16 minutes !) pour effacer son retard et revenir à 2-2. La suite a été plus simple pour Vika qui a empoché 10 des 13 jeux suivants. Elle a terminé en force et a remporté 12 des 13 derniers points de la rencontre.

Au prochain tour, Azarenka sera opposée à l'Italien Roberta Vinci.

Repost 0
Published by bielorussie - dans Sport
commenter cet article
19 décembre 2015 6 19 /12 /décembre /2015 12:00
Azarenka en 2013

Azarenka en 2013

Source : Tennisactu 17/12/15

 

La carrière de Victoria Azarenka a été marquée par de nombreuses blessures qui ont influé sur son niveau de jeu. Cependant, l'année 2015 semble être celle où la Biélorusse est sortie de cette spirale infernale pour remettre son tennis en place. Elle frappe fort dès l'Open d'Australie, un Grand Chelem qu'elle connaît bien pour l'avoir déjà remporté à deux reprises en 2012 et 2013. Elle bat successivement Sloane Stephens, Caroline Wozniacki et Barbora Strycova avant de s'incliner en trois sets face à Dominika Cibulkova. Le ton est donné. Elle enchaîne par une finale à Doha puis tient tête pendant trois sets à Serena Williams en huitième à Madrid, au troisième tour à Roland Garros et en quarts à Wimbledon, obtenant même deux balles de match lors de leur rencontre dans la capitale espagnole. Si elle termine l'année sans le moindre titre dans son escarcelle, elle atteint tout de même deux quarts de finale en Grand Chelem en 2015 (Wimbledon donc et l'US Open, où elle chute en trois sets face à Simona Halep). D'après les propos retranscrits par Tennis World Italia, Azarenka fait partie des favorites pour le premier Grand Chelem de l'année 2016. De là à décrocher le titre et confirmer son retour au premier plan ?

Repost 0
Published by bielorussie - dans Sport
commenter cet article
11 décembre 2015 5 11 /12 /décembre /2015 22:09

Source : Pure People 17/11/15

A 31 ans, Yulia Balykina a été retrouvée morte dans une forêt.

Après Laurent Vidal, un nouvel athlète des JO de 2012 vient de trouver la mort. Ancienne sprinteuse biélorusse, le corps sans vie de Yulia Balykina a été retrouvé hier, lundi 16 novembre, dans des circonstances suspectes. Agée de 31 ans, l'ex-athlète aurait en effet été assassinée...

Depuis le 28 octobre, elle n'avait plus donné signe de vie. Et hier, Yulia Balykina a été retrouvée dans une forêt près de Minsk (Biélorussie), le corps "entouré de film plastique, méticuleusement recouvert de mousse", selon le porte-parole du comité d'enquête, Serguei Kabakovitch, cité par L'Equipe.fr. Les soupçons se portent désormais vers son compagnon, Dimitri V.. Agé de 28 ans, ce dernier a été inculpé pour meurtre et aurait avoué les faits.

Vue aux JO de 2012 à Londres, sur l'épreuve du 100m et du relais 4x100m, Yulia Balykina avait quitté les pistes d'athlétisme en juin 2013, après un contrôle positif à la drostanolone, un stéroïde anabolisant, qui lui avait valu deux ans de suspension.

 

Yulia Balykina : Mort suspecte à 31 ans de l'ex-athlète olympique
Repost 0
Published by bielorussie - dans Sport
commenter cet article
5 décembre 2014 5 05 /12 /décembre /2014 10:54

Source : Le Figaro et UEFA 04/12/14

 

 

Deux mois après le départ de Georgi Kondratiev, Aleksandr Khatskevich a été nommé jeudi sélectionneur de la Biélorussie. Retraité des terrains depuis 2007, Khatskevich, 41 ans, avait la saison dernière la charge de l'équipe 2 du Dynamo Kiev. Après 4 matches, la Biélorussie occupe la 5e et avant-dernière place de son groupe de qualifications pour l'Euro 2016.

 

Nationalité : bélarusse
Date de naissance : 19 octobre 1973
Carrière de joueur : FC Dinamo Minsk (deux fois), FC Dynamo Kyiv, Tianjin Teda FC, FK Venta
Carrière d'entraîneur : FC Dinamo Minsk, Belarus Under-18, FC Vitebsk, Ukraine (adjoint), FC Dynamo Kyiv (réserve), Belarus

• Né dans la capitale du Belarus, Khatskevich est formé au FC Dinamo Minsk, où il engrange quatre titres nationaux avant de filer à l'étranger.

• Khatskevich se fait un nom dans l'entrejeu au FC Dynamo Kyiv, accumulant sept titres de champion d'Ukraine entre 1996 et 2003. Demi-finaliste de l'UEFA Champions League 1998/99, il est élu Joueur de l'année au Belarus en 1998 et 2000.

• Capé à 38 reprises (1993-2005), Khatskevich termine sa carrière en Chine et en Lettonie, avant un dernier crochet par le Dinamo Minsk.

• Il enchaîne directement sur le banc, prenant successivement en charge le Dinamo Minsk, les moins de 18 ans bélarusses et le FC Vitebsk, avant de retourner en Ukraine.

• Membre du staff technique de Myron Markevich auprès de la sélection ukrainienne, il poursuit avec son successeur Yuriy Kalytvyntsev ; il remplace Georgi Kondratyev en tant que sélectionneur en décembre 2014, après un passage chez les jeunes et la réserve du Dynamo Kyiv.

 

Article précédent sur le même sujet

Aleksandr Khatskevich nouveau sélectionner de Biélorussie

Aleksandr Khatskevich nouveau sélectionner de Biélorussie

Repost 0
Published by bielorussie - dans Sport
commenter cet article
19 novembre 2014 3 19 /11 /novembre /2014 22:15

Source : FC Barcelone 15/11/14

 

 

L'équipe de Del Bosque, avec quatre blaugranas au coup d'envoi, s'est imposée face à la Biélorussie en match de qualification pour l'Euro 2016

 

La sélection espagnole de football a gagné samedi soir 3-0 face à la Biélorussie dans le stade Nuevo Colombino de Huelva. Quatre joueurs du FC Barcelone ont débuté la rencontre remportée par les espagnols: Piqué et Jordi Alba en défense, Sergio Busquets au milieu de terrain et Pedro en attaque.

Busquets et Pedro buteurs

Supérieurs pendant toute la rencontre, les espagnols ont rapidement pris l'avantage lors de l'affrontement grâce à un but d'Isco depuis l'extérieur de la surface. C'est ensuite Pedro qui a marqué avant la pause en plaçant sa frappe sèche près du poteau du gardien adverse.

À la 55ème minute, c'est Sergio Busquets qui a marqué le dernier but de la rencontre. Le milieu de terrain du FC Barcelone a parfaitement conclu un belle action collective terminée par une passe décisive de Juanfran. Grâce à cette victoire, l'Espagne est deuxième de son groupe à égalité avec l'Ukraine (9 points) et derrière la Slovaquie.

Espagne 3-0 Biélorussie

Espagne 3-0 Biélorussie

Repost 0
Published by bielorussie - dans Sport
commenter cet article
9 novembre 2014 7 09 /11 /novembre /2014 22:59

Source : Cyclism Actu 01/11/14

 

 

Le Biélorusse Aleksandr Kuschynski, non conservé par l'équipe Katusha, va monter une équipe dans son pays, la Biélorussie, comme il l'a expliqué à velo-club.net. Cette équipe ne sera constituée que de coureurs biélorusses, dont un certain nombre de coureurs U23. Kuschynski explique que cette initiative a pour but de mettre le cyclisme dans son pays ; cette initiative sera soutenue par le président de la Biélorussie. Comme il n'est pas légal d'être à la fois coureur et dirigeant, Kuschynski sera encore coureur, mais ses conseils éclairés permettront à ses dirigeants d'aller la bonne direction. L'équipe aura 2 sièges : un à Minsk et un en Italie. L'équipe devrait également s'appeler Minsk, nom associé à celui du sponsor principal qui n'est pas encore trouvé.

La Biélorussie a déjà fourni quelques beaux coureurs au cyclisme : Hutarovitch, Kanstantsin Siutsou, Vasil Kyryienka et Kuschynski.

 

 

Le Biélorusse Aleksandr Kuschynski, non conservé par l'équipe Katusha, va monter une équipe dans son pays, la Biélorussie

Le Biélorusse Aleksandr Kuschynski, non conservé par l'équipe Katusha, va monter une équipe dans son pays, la Biélorussie

Repost 0
Published by bielorussie - dans Sport
commenter cet article
9 novembre 2014 7 09 /11 /novembre /2014 17:51

Source : OuestFrance 06/11/14

 

 

Ligue Europa. Guingamp - Dinamo Minsk, ce soir (21 h 05). Le natif de Rennes, actuellement à Créteil, en Ligue 2, a évolué durant trois saisons au Dinamo Minsk. Une expérience inoubliable.

 

Entretien

Aurélien Montaroup

Défenseur de Créteil

Après 14 ans à Rennes et une victoire en Gambardella (2003), qu'est-ce qui vous a pris de partir à Minsk en 2008 ?

Vu de loin, ce n'est évidemment pas la première destination à laquelle on pense. Et pourtant, je m'y suis beaucoup plu. Ça a été une expérience très agréable. Très enrichissante. Après le Stade Rennais, je suis d'abord parti à Orléans (en CFA), avant de signer deux ans à Créteil (en 2006). Mais au bout de trois mois, ça s'est mal passé. Après, j'ai galéré. J'ai même connu une période de chômage. Mais, surtout, j'avais une réputation de « branleur ». Du coup, je me suis tourné vers l'étranger. Il fallait m'éloigner et me faire oublier.

Pourquoi n'aviez-vous pas été conservé par Rennes ?

J'ai commencé à jouer au Stade Rennais à l'âge 5 ans seulement. J'y suis resté de la catégorie débutants jusqu'en pro. À 16 ans, je faisais partie du groupe de László Bölöni. J'avais plein d'espoirs mais la tête n'a pas suivi. Quand on arrive aussi jeune dans ce milieu, qu'on gagne déjà bien sa vie, il faut être solide et avoir la tête sur les épaules. Moi, je ne l'avais pas à ce moment-là. J'avais choppé la grosse tête. C'est souvent le problème des jeunes issus de centre de formation qui pètent les plombs. C'était mon cas !

Comment se sont passées vos trois saisons à Minsk ?

Sportivement, je me suis éclaté. J'ai connu la League Europa. Lors de ma première saison là-bas, j'ai notamment été élu meilleur défenseur du championnat. À l'issue de la deuxième année, on m'a même proposé de prendre la double nationalité franco-biélorusse. C'est quelque chose qui me tentait bien, d'autant que la plupart des mes partenaires de l'époque disputaient des matches internationaux contre les grandes nations européennes. Mais j'avais le mal du pays, je voulais rentrer en France.

Que retenez-vous de cette expérience ?

Je me suis beaucoup amusé. Mais, le plus important, je suis devenu un homme. J'ai beaucoup appris au contact de gens très simples, mais très généreux à la fois. Je me suis recentré sur l'essentiel. Même si cela fait plus de trois ans que je suis revenu en France, j'en garde une certaine nostalgie. Avec mon épouse, on en parle souvent et on aimerait faire découvrir la Biélorussie à notre petite fille.

Êtes-vous resté en contact avec des joueurs ou le staff ?

J'ai quelques contacts, mais sans plus, car l'équipe a beaucoup évolué. En revanche, une grande partie du staff, y compris les kinés ou les intendants, est toujours là. C'est avec eux que j'ai des nouvelles de l'équipe.

Suivez-vous toujours les résultats du Dinamo ?

Un petit peu. En revanche, j'ai suivi le match aller contre Guingamp. Je l'avais trouvé assez intéressant. Minsk avait réalisé une bonne première période, mais avait beaucoup souffert ensuite. En appuyant un peu plus, Guingamp aurait pu l'emporter.

C'est plutôt de bon augure pour ce match retour ?

Il faut savoir que le championnat biélorusse touche à sa fin. Que les joueurs ont beaucoup donné. En plus de cela, le Dinamo Minsk a dû passer par les matches de qualifications pour atteindre l'Europa League. Beaucoup de joueurs sont au bout du rouleau. Je pense, donc, que si Guingamp fait ce qu'il faut, met le rythme nécessaire, la victoire devrait être au bout.

Aurélien Montaroup garde un souvenir précieux de ses trois saisons à Minsk.

Aurélien Montaroup garde un souvenir précieux de ses trois saisons à Minsk.

Repost 0
Published by bielorussie - dans Sport
commenter cet article

Présentation

  • : Actualité de Biélorussie
  • Actualité de Biélorussie
  • : Jeune passionné par l'Europe de l'Est, je prends le temps de réunir l'essentiel de l'actu francophone sur la Biélorussie. L'objectif éviter que ce pays reste "un trou noir informationnel"...
  • Contact

Recherche

Catégories

devenir contributeur du blog ? Inscrivez-vous !

rendez-vous à la rubrique contact