Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 janvier 2014 1 27 /01 /janvier /2014 22:24

Source : La Voix de la Russie 25/01/14

 

Le biathlon en chars d’assaut qui a eu lieu en Russie en 2013 a naturellement suscité l’intérêt à l’étranger. Des tankistes originaires de Russie, de la Biélorussie, d’Arménie et du Kazakhstan se sont battus pour les prix de cette compétition. Cette année, la liste des participants va s’étendre : des participants originaires d’Allemagne, d’Italie et des Etats-Unis sont attendus. La participation des deux premiers pays était planifiée à l'avance. Quant à la participation des Américains, le président russe Vladimir Poutine l’a évoquée lors d’une rencontre récente avec les étudiants de l’Institut de physique et d’ingénierie de Moscou (MIFI).

 

Une première mondiale

Cette forme de compétition n’est pas nouvelle. Ces compétitions étaient organisées encore à l’époque soviétique. Dans les pays occidentaux, le Canadian Army Trophy était une variante de biathlon pour les chars. Organisées à l’initiative des troupes canadiennes en Allemagne, ces compétitions étaient considérées comme un véritable événement pour tous les tankistes des pays de l’OTAN. Les vainqueurs des compétitions organisées entre 1963 et 1991 recevaient chacun un modèle en argent réduit en argent du char Centurionreprésenté dessus.

Les compétitions soviétiques et occidentales avaient un seul inconvénient : en montrant quelle équipe est la plus performante dans leur clan, elles ne répondaient pas à la question qui intéressait le monde des deux côtés du « rideau de fer » : quels chars et quels tankistes sont les meilleurs ?

Le nouveau biathlon pour les chars d’assaut répondra à cette question. Les compétitions entre les tankistes sur les machines russes avec leurs confrères étrangers sur leurs propres chars, susciteront certainement un énorme intérêt dans le monde entier, qu’il s’agisse des amateurs, ou des professionnels.


Ne pas perdre la face

Le biathlon des chars d’assaut 2013 était organisé avec les chars du même modèle – le T-72B, que les participants connaissent bien. Toutefois, pour rivaliser avec les chars occidentaux modernes, il faut trouver un modèle plus performant. Cela concerne notamment l’Allemagne, qui utilisera le char Leopard 2A6 - une machine à la pointe de la technologie militaire actuelle. Du côté russe, le T-90 pourrait être un bon concurrent au char allemand, surtout dans sa dernière version CM/AM.

Un système de contrôle des tirs plus avancé permettra aux tireurs de réduire considérablement le temps nécessaire pour viser une cible. Le règlement des compétitions stipule la participation d’équipages et de chars qui ayant déjà intégré l’armée. Or, le nouveau T-90 n’est pas encore en dotation de l’armée.

Une autre solution, ce serait de faire participer les chars T-72 à ces compétitions, notamment les modèles qui sont dotés de systèmes de contrôle de tir modernisés. Ces machines sont plus familières pour les tankistes russes et cela réduit considérablement le risque d'erreurs possibles lors des compétitions.

La course se compose de deux étapes – le cross et les tirs. Le cross est un parcours de plusieurs kilomètres avec plusieurs obstacles : le passage à gué, le contournement de clôtures, la traversée d’une colline, et le passage d’un pont avec des ornières. Le parcours comporte des segments à grande vitesse et des espaces pour le dépassement. Des secondes de pénalité sont comptées pour les cônes heurtés et les écarts de l’itinéraire.

Pendant les tirs, les équipages doivent viser les cibles de trois manières différentes (une méthode distincte à chaque étape) :

- avec des missiles standard (trois tirs et un tir à blanc) en visant trois cibles qui imitent les véhicules blindés à une distance de 1,6 km, 1,7 km et 1,8 km ;

- au moyen de la mitrailleuse de la tourelle du char (20 cartouches, 5 cartouches de rechange), avec une cible imitant un hélicoptère à 900 mètres de distance ;

- à l’aide d’un projectile guidé – une cible simulant un blindé se trouvant à une distance de 2 km.

Si l’équipage rate la cible, il est pénalisé et doit effectuer un tour supplémentaire de 500 mètres.

Les règles seront changées pour les tirs, car les chars américains, allemands ne sont pas équipés de missiles guidés.

La compétition promet d’être spectaculaire. C'est sans doute l’un des objectifs du biathlon entre les chars d’assaut. Car les compétitions, c’est toujours mieux que la guerre.

biathlon char 2013

biathlon char 2013

Partager cet article
Repost0
24 janvier 2014 5 24 /01 /janvier /2014 13:21

Source : maville.com / Ouest France 21/01/14

 

 

Les handballeurs français ont aisément battu la Biélorusse, mardi soir (39-30), et signé une cinquième victoire en cinq matches qui les qualifie quasiment pour les demi-finales de l'Euro 2014.

Si la Suède fait match nul ou s'incline face à la Pologne lors de la troisième rencontre de la journée (20 h 15), les Bleus valideront leur billet pour le dernier carré du Championnat d'Europe, qu'ils n'ont plus atteint depuis le deuxième sacre continental de leur histoire, en 2010, en Autriche. Dans ce cas de figure, ils seraient également assurés de terminer en tête du groupe 2, et ce avant même de disputer leur dernière rencontre du tour principal, mercredi, face aux Scandinaves.

En demi-finale, vendredi, ils croiseraient alors l'Espagne, championne du monde, ou l'Islande, qui se disputeront mercredi la deuxième place du groupe 1, que le Danemark, champion d'Europe en titre, a survolé. Ils auraient alors l'occasion de renouer avec le succès après leur élimination en quarts de finale du Mondial 2013 par la Croatie (30-23) et de faire oublier la très décevante onzième place obtenue lors du précédent Euro en 2012, en Serbie.

Le fiasco dans les Balkans avait sonné la fin de quatre années de domination sans partage de la part des « Experts » sur la planète handball, qui avaient néanmoins réussi, quelques mois plus tard, à Londres, à conserver leur médaille d'or olympique.

La Biélorussie explose

Déjà éliminée avant de rentrer sur le parquet, la Biélorussie n'a pas résisté à la puissance défensive et à l'efficacité offensive de la France. Le sélectionneur Claude Onesta a pu faire tourner l'ensemble de son effectif à l'exception de l'ailier gauche Michaël Guigou, qui s'est économisé.

Entré en première mi-temps, Guillaume Joli, notamment, a suppléé Luc Abalo à l'aile droite. Le pivot de Cesson-Rennes Igor Anic a, quant à lui, pris la place de Cédric Sorhaindo.

Grâce à son impact physique, ce dernier a rapidement donné une marge conséquente aux Bleus (7-2). Aligné à l'aile gauche, Samuel Honrubia alourdissait l'écart (17-11) six minutes avant la pause.

Les Biélorusses ne baissaient cependant pas les bras et revenaient à -3 par Ivan Brouka (19-16) avant une réalisation de Guillaume Joli sur penalty (20-16).

Au retour des vestiaires, Nikola Karabatic et ses partenaires accéléraient pour prendre vraiment le large à la suite d'une percée de l'arrière droit Valentin Porte (29-21).

Les Bleus maintenaient leur avance jusqu'au bout, aggravant même la marque par Mathieu Grébille (39-29), avant un dernier but biélorusse.

Réactions

Igor Anic (pivot de l'équipe de France) : « On s'était dit que c'était un match-piège et qu'il ne fallait pas prendre la Biélorussie à la légère mais la respecter, même si elle n'avait plus rien à espérer. Il fallait aborder le match avec une concentration au maximum et essayer d'être bons. À la fin, on gagne avec un écart conséquent, ce qui a permis aux cadres de se reposer et de préparer le match de demain face à la Suède. »

Claude Onesta (sélectionneur de l'équipe de France) : « La gestion a été compliquée en première mi-temps. On a beaucoup mieux maîtrisé en deuxième période. Il ne faut pas non plus vouloir faire le match parfait à chaque fois. Ce succès suffit à notre bonheur. Il va falloir maintenant se reconcentrer pour le match de demain (mercredi) face à la Suède. »

Mathieu Grebille (arrière gauche de l'équipe de France) : « Quand une équipe n'a rien à perdre en face, il faut toujours jouer sérieusement. C'était important de faire un bon match ce soir. Cela a permis de faire tourner l'effectif et pour certains, comme moi, d'avoir du temps de jeu. Les cadres, qui ont joué énormément, ont pu se reposer un peu. On a fait une bonne entame de match, la défense était bien et « Titi » (Thierry Omeyer) a fait plusieurs arrêts. Malgré quelques petites erreurs, dans l'ensemble, ça s'est bien passé. Maintenant, avant de calculer, on va préparer le match de demain contre la Suède parce que ce sera important de bien jouer pour rester dans le rythme. »

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2014 6 18 /01 /janvier /2014 23:37

Source : La Voix du Nord 18/01/14

 

La Biélorusse Victoria Azarenka, N.2 mondiale et double tenante du titre, n'a fait qu'une bouchée de l'Autrichienne Yvonne Meusburger, 49e mondiale, battue en deux sets 6-1, 6-0, au 3e tour de l'Open d'Australie, à Melbourne. Meusburger, qui n'avait jamais encore dépassé le 2e tour dans un tournoi du Grand Chelem, n'a pas réussi à remporter une seule fois son service. Azarenka, qui n'a cédé que son premier jeu de service, s'est imposée en tout juste 1h00 de jeu. La Biélorusse affrontera en 8es de finale l'Américaine Sloane Stephens (N.13).

Azarenka a battu Meusburger 6-1 6-0

Azarenka a battu Meusburger 6-1 6-0

Partager cet article
Repost0
18 janvier 2014 6 18 /01 /janvier /2014 23:32

Source : L'équipe 17/01/14

 

Comme la France, la Croatie, qui a dominé vendredi la Suède (25-24), a bouclé son premier tour de l'Euro avec trois victoires. Battu par la Biélorussie (23-29), le Monténégro est éliminé.

La France et la Croatie débuteront le tour principal de l'Euro dans le groupe II avec six points. Si les Bleus ont battu la Serbie (31-28), ce vendredi, les Croates étaient venus à bout de la Suède (25-24) quelques heures plus tôt dans le match au sommet du groupe D. Duvnjac et Buntic (six buts chacun) ont notamment joué un rôle important dans ce succès.

Dans ce groupe D, c'est finalement le Monténégro qui a pris la porte après trois défaites. La dernière, concédée face à la Biélorussie (23-29), a été fatale aux partenaires de Simovic, pourtant auteur de huit buts, comme Rutenka. Grâce notamment à son gardien Slawomir Szmal, la Pologne a pris le dessus sur la Russie (24-22). Les deux équipes sont qualifiées pour la suite de la compétition.

Partager cet article
Repost0
4 janvier 2014 6 04 /01 /janvier /2014 13:18

Source : Sportmag 04/01/14

 

L’équipe de France s’est imposée face à la Biélorussie lors de son entrée en lice au tournoi de qualification au Mondial 2014 (3/1). Les Bleus prennent la tête de la compétition en compagnie de la Belgique.

 

Entrée en matière réussie pour l’équipe de France. Appelés à ouvrir les débats lors du tournoi de qualification au Championnat du monde 2014, les Bleus ont su éviter le piège tendu par la Biélorussie. Sur le parquet de la Halle Carpentier (Paris), les hommes de Laurent Tillie prenaient rapidement les devants profitant ainsi des nombreuses maladresses de leurs adversaires du jour (25-18). « On a très bien débuté, les Biélorusses ont fait beaucoup de fautes au service dans le premier set. Ils ont probablement essayé de nous pousser rapidement à la faute.» Reste que ces derniers ne tardaient pas à reprendre leurs esprits. Malgré les exploits successifs de Julien Lyneel en bout de fil, ce sont les Biélorusses qui avaient le dernier mot dans la manche suivante (23-25). « On ne s'attendait pas à ce qu'ils élèvent leur niveau de jeu à ce point », assure Benjamin Toniutti, le passeur et capitaine français.

Les Bleus au mental

Et si l’attaquant montpelliérain commencé à être ciblé par le bloc adverse, les Français trouvaient la parade par l’intermédiaire d’Antonin Rouzier et Kévin Leroux, deux joueurs évoluant dans le Championnat d’Italie, l’un des meilleurs au monde. Plus constants dans l’échange et solides en réception, les Bleus retrouvaient alors toutes leurs facultés en fin de troisième set (25-22). Avant finalement de conclure l’affaire dans la quatrième manche grâce aux rentrées successives de Kévin Tillie et un Earvin Ngapeth (25-22). « C'était difficile. Mais en faisant preuve d'une grande humilité, on savait que cela serait dur. Les premiers matchs dans une compétition sont toujours difficiles. C’est donc un très bon résultat pour nous. Ils ont réussi à nous faire déjouer, mais que ça soit 3-1 ou 3-2, le plus important était de gagner aujourd'hui. Demain, contre l'Espagne, il faudra monter en puissance », prévient le sélectionneur Laurent Tillie.

 

VOLLEY / QUALIFICATION CHM (H)
Poule L à la Halle Carpentier (Paris)
Première journée - Vendredi 3 janvier 2014
Biélorussie -France : 1-3 (18-25, 25-23, 22-25, 22-25)
Espagne - Belgique : 0-3 (20-25, 19-25, 21-25)

Deuxième journée - Samedi 4 janvier 2014
17h00 :France - Espagne
20h00 : Belgique - Biélorussie

Volley : Les Bleus assurent leur entrée en battant la Biélorussie
Partager cet article
Repost0
24 décembre 2013 2 24 /12 /décembre /2013 00:32

Source : Le Matin.ch 21/12/13

 

 

Fin de tournoi amer pour la troupe de Sean Simpson au Challenge Arosa avec une courte défaite face à la Biélorussie.

 

La Suisse s’est inclinée 2-3 aux tirs au but face à la Biélorussie en finale du Challenge Arosa. Les Suisses ont manqué de peps.

Après avoir surclassé la veille la Norvège (4-2, score un peu trompeur) la veille, les Suisses ont connu beaucoup plus de difficultés face à l’hôte du prochain Championnat du monde. Les joueurs de Sean Simpson ont été terriblement gênés par le fore-checking produit par les Slaves. De ce fait, leurs sorties de zone manquaient souvent d’efficacité pour déboucher sur de véritables chances de but.

Après une première période qui a plus tenu de la foire à la saucisse que de la finale de tournoi - sept pénalités sont venues désorganiser le jeu -, les Suisses ont eu l’avantage d’ouvrir le score par l’intermédiaire de Ryan Gardner, qui a repris une passe de Martin Plüss du patin (24e). Après examen de la vidéo, les arbitres ont décidé d’accorder la réussite de l’attaquant du CP Berne, très éloigné de sa forme de Stockholm au printemps dernier.

Les Suisses n’ont pu conserver cette avance bien longtemps. Sergeï Kostitsyn profitait d’un tir de l’ancien défenseur d’Ambri-Piotta Denisov pour égaliser d’une habile déviation (32e). Benjamin Conz n’y pouvait rien. Le gardien de Fribourg Gottéron était moins heureux moins de 2’ plus tard en laissant filer entre ses jambières un tir anodin de Stas. Le Jurassien se rachetait plus tard en maintenant la Suisse dans le coup lors de la troisième période.

La sélection helvétique a pu disputer la prolongation et les tirs au but grâce à une réussite tombée au début de la troisième période. Hollenstein trouvait la lucarne du gardien Lalonde alors que les Suisses évoluaient à 5 contre 3. Dans la séance des tirs au but, seul Ambühl a concrétisé son essai côté suisse, alors qu’Andreï Kostitsyn et Demagin sont parvenus à battre Benjamin Conz.

Le prochain match amical de la Suisse aura lieu le 9 février à Sotchi face à la grande Russie. Un défi d’un autre genre.

 

SUISSE - BIÉLORUSSIE 2-3 TAB (0-0 1-2 1-0)

Obersee, Arosa. 2051 spectateurs (guichets fermés). 
Arbitres: 
MM. Aicher (All), Mandioni (S), Espinoza (S) et Kovacs (S). 
Buts: 24e Gardner (Martin Plüss, Monnet) 1-0, 32e S. Kostitsyn (Denisov, Kitarov/5 c 4) 1-1, 34e Stas 1-2, 42e Hollenstein (5 c 3) 2-2. 
Tirs au buts: Hollenstein -, Kisly -, Suri -, A. Kostitsyn 0-1, Ambühl 1-1. S. Kostitsyn -, Demagin 1-2, Ambühl -. 
Suisse: Conz; Blum, Von Gunten; Geering, Vauclair; Blindenbacher, Bezina; Grossmann, Ramholt; Gardner, Martin Plüss, Monnet; Suri, Ambühl, Bieber; Rüfenacht, Cunti, Hollenstein; Hofmann, Trachsler, Walker. 
Biélorussie: Lalande; Goroshko, Stasenko; Gotovets, Denisov; Nogachev, Yevenko; Karev ; Demagin, Stas, Kisly; Osipov, Komarov, Yefimenko; A. Kostitsyn, Kitarov, S. Kostitsyn; Kovyrshin. 
Notes: la Suisse sans Martin Gerber (blessé). Lukas Flüeler le remplace. La Biélorussie sans Koltsov (blessé). 
Pénalités: 5 x 2’ contre la Suisse; 9 x 2’ contre la Biélorussie.

HOCKEY SUR GLACE : Challenge Arosa - La Biélorussie bat les Suisses
Partager cet article
Repost0
21 décembre 2013 6 21 /12 /décembre /2013 14:31

Source : Eurosport et l'Equipe 16/12/13

 

 

Chez les hommes :

Le Russe Andriy Govorov a remporté la finale du 50m papillon des Championnats d'Europe en petit bassin à Herning, au Danemark, en 22"36. Il a devancé l'Allemand Stefan Deibler (22"41) et le Biélorusse Yauhen Tsurkin (22"45). Le Français Jérémy Stravius a pris la 5e place en 22"60.


Chez les dames :

Après le 100 m, la Hollandaise Ranomi Kromowidjojo a également gagné la finale du 50 m nage libre, dimanche à Herning. Avec un temps de 23"36, elle a devancé la Suédoise Sarah Sjoestroem (23"39) - titrée sur 100 m papillon peu avant - et la Biélorusse Aliaksandra Herasimenia (23"83). Aucune Française ne participait à cette finale.

 

Partager cet article
Repost0
12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 11:36

Source : UEFA 11/12/13

 

 

Le milieu du FC Rostov Timofei Kalachev a été nommé joueur belarusse de l'année lors d'une cérémonie également mémorable pour Vitali Rodinov.

Le milieu de terrain du FC Rostov Timofei Kalachev a été nommé joueur belarusse de l'année au terme d'un sondage réalisé par le quotidien sportif "Pressball".

"C'est difficile de trouver les mots, je ne m'y attendais pas et cela me touche beaucoup", déclarait l'international de 32 ans qui porte les couleurs de Rostov, club de Première Ligue russe.

Leonid Kuchuk, en charge du FC Lokomotiv Moskva, a été élu entraîneur de l'année, alors que le prix du meilleur gardien est revenu au portier du FC Neman Grodno Sergei Chernik. Le FC BATE Borisov, champion du Belarus en titre, a dominé les autres catégories, Egor Filipenko, Aleksandr Pavlov et Vitali Rodionov étant respectivement nommés défenseur, milieu et attaquant de l'année. Rodinov s'est également vu remettre le prix de joueur du championnat du Belarus de l'année.

 Timofei Kalachev

Timofei Kalachev

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2013 1 25 /11 /novembre /2013 17:59

Source : Ria Novosti 23/11/13

 

 

Les Russes Anna Kharitonova, Imran Javadov et Murad Kerimov ont décroché samedi trois médailles d'or aux championnats du monde de sambo sportif et combat à Saint-Pétersbourg, en Russie.

Anna Kharitonova a remporté la finale du tournoi féminin de sambo sportif des moins de 52 kg en battant la Bulgare Magdalena Verbanova. Les médailles de bronze reviennent à l'Arménienne Sose Balasanyan et à la Biélorusse Marina Zharskaya.

Imran Javadov a décroché le titre au tournoi de sambo combat chez les moins de 62 kg en dominant l'Ukrainien Igor Severin. Le Mongol Baasankhuu Damlanpurev et le Bulgare Veselin Ivanov se sont adjugé les médailles de bronze.

Le Russe Kerimov (moins des 82 kg) a décroché le deuxième titre de champion du monde de sa carrière en battant l'Ukrainien Alexander Turovskiy. Les trophées de bronze sont revenus au Biélorusse Sergey Filomenko et au Kirguiz Kurmanbek Adil Uullu.

Le Russe Aymergen Atkuno a décroché le bronze chez les moins des 57 km. Le titre revient au Georgien Vakhtang Chidrashvili, tombeur du Biélorusse Ivan Aniskevich.

Les championnats du monde de sambo sportif et combat réunissant plus de 500 lutteurs originaires de 70 pays du monde se tiendront à Saint-Pétersbourg du 22 au 24 novembre.

Pour découvrir la lutte sambo

Partager cet article
Repost0
24 novembre 2013 7 24 /11 /novembre /2013 17:52

Source : Cyclism'Actu 23/11/13

 

 

Ilya Koshevoy a signé un contrat, qui débutera en milieu de saison prochaine, avec l'équipe Lampre-Merida, tandis qu'en première partie, le Biélorusse sera membre de la formation GS Podenzano, comme le relate Biciciclismo.

A 22 ans, Koshevoy fut stagiaire d'Androni Giocattoli cet été. Sous les couleurs de Big Hunter Seanese, il réussit en 2013 à décrocher 2 victoires, sur le GP della Liberazione et lors de la Cronoescalada Coli Sella dei Generali. Il fut également 5ème du Giro del Casentino et 8ème de son championnat national.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Actualité de Biélorussie
  • : Jeune passionné par l'Europe de l'Est, je prends le temps de réunir l'essentiel de l'actu francophone sur la Biélorussie. L'objectif éviter que ce pays reste "un trou noir informationnel"...
  • Contact

Recherche

Catégories

devenir contributeur du blog ? Inscrivez-vous !

rendez-vous à la rubrique contact